20 Décembre 2018

Ile Maurice: Catastrophes naturelles - Un nouveau protocole qui tombe à pic

Le protocole applicable pendant les catastrophes naturelles telles que les cyclones et les inondations a été revu. Le comité ministériel institué par le gouvernement a fait 15 recommandations. Celles-ci ont été approuvées pour leur mise en oeuvre, certaines depuis hier et d'autres à moyen terme.

En voici la liste :

1. Une campagne de sensibilisation agressive sera réalisée afin d'informer la population des précautions à prendre avant et pendant une catastrophe naturelle.

2. Les centres de refuge seront modernisés afin de pouvoir, d'abord,

(i) accommoder plus de personnes si besoin est ;

(ii) accroître la sécurité contre les inondations ;

(iii) être équipés de trousses adéquates de premiers soins ;

(iv) avoir des urinoirs et ;

(v) avoir des blocs sanitaires adéquats.

3. Ceux qui trouvent refuge dans les centres devront se faire enregistrer. Ils auront à remplir un formulaire standard et fournir leurs noms, numéro de carte d'identité, adresse résidentielle, et préciser s'ils sont propriétaire ou locataire du logement où ils habitent et l'état de la maison.

4. Pour mieux gérer la situation, davantage de ressources humaines seront mobilisées dans les centres, en particulier ceux qui accueillent un grand nombre de réfugiés. Le personnel du ministère de l'Égalité du genre, du développement de l'enfant et du bien-être familial aidera également les fonctionnaires du ministère de la Sécurité sociale et de la solidarité nationale, ainsi que celui de l'Environnement et du développement durable.

5. Les matelas éponge seront remplacés par des matelas recouverts de PVC. Le ministère de la Sécurité sociale devra garantir, dans la mesure du possible, un stock suffisant de matelas en PVC pouvant être utilisés dans tous les centres. Le ratio matelas/réfugiés sera basé sur la superficie qui leur est consacrée dans le centre.

6. Afin d'assurer la sécurité dans les centres, des policiers seront affectés en permanence dans tous les centres pendant le passage des cyclones et les inondations.

7. Éviter la surpopulation dans les centres :

(i) maintenir le nombre de réfugiés par centre, en fonction de la capacité d'hébergement.

(ii) lorsque le nombre de réfugiés dépasse la capacité d'accueil, l'agent responsable et la police devront prendre les dispositions nécessaires pour que le nombre excédentaire soit transféré dans un centre à proximité où il est possible de trouver un hébergement.

(iii) compte tenu de la limite de la capacité d'accueil des centres existants, il est proposé, à long terme, de construire quatre grands centres, semblables à celui de Quatre-Soeurs.

8. Les réfugiés doivent quitter le centre une fois que l'alerte cyclonique est levée ou que l'eau de crue a été évacuée. Le ministère de l'Égalité du genre en tant que ministère responsable des SocialWelfare Centres et des centres communautaires, veillera à cela.

9. Pendant les soudaines montées des eaux/pluies torrentielles, trois repas par jour seront fournis. Le Mauritius Prisons Service préparera la quantité de pains en fonction de la demande dans les centres. Pour cela, il sera doté d'équipements supplémentaires tels que des fours. Des repas seront préparés à la prison de Beau-Bassin pour les régions du Sud et du Centre, à la prison de Melrose pour les régions de l'Est et du Nord et à la prison de Petit-Verger pour la localité de Port-Louis.

10. La police sera responsable de la distribution des vivres pendant les inondations. Un protocole d'accord sera signé entre la police et la prison pour la distribution de nourriture des prisons aux centres de refuge. La coordination sera assurée par le National Emergency Operations Command.

11. Pendant le passage du cyclone, les centres sont ouverts aux réfugiés à partir de l'avertissement de classe III. Des aliments en conserve tels que des haricots, des nouilles et du thon seront fournis dans les centres. Le ministère de la Sécurité sociale prendra des dispositions à cet effet et veillera au respect des conditions d'hygiène.

12. La fourniture d'aliments provenant de sources autres que celles prévues par le présent protocole ne devrait pas être encouragée. Cette mesure vise à assurer la santé et la sécurité des sinistrés ainsi qu'à empêcher les gens de voyager dans des conditions météorologiques dangereuses.

13. Des denrées alimentaires empaquetées seront distribuées pendant trois jours après la catastrophe au lieu de verser des indemnités.

14. Compte tenu du grand nombre de réfugiés enregistrés dans la région de Port-Louis, lors du passage du cyclone Berguitta et des pluies torrentielles qui ont suivi, quatre nouveaux centres seront identifiés, notamment à Baie-du-Tombeau, Abercrombie, Pointe-aux-Sables et Tranquebar. Un autre dans le Sud, à Mahébourg, est aussi proposé.

15. Il est recommandé qu'un centre de refuge soit construit dans le village sur l'île du Sud, à Agalega. Le centre devrait être suffisamment spacieux pour accueillir 150 réfugiés.

Ile Maurice

Appareil de dialyse «pas en panne» - Carton rouge de Von-Mally à Roussety

L'appareil de dialyse de l'hôpital de Crève-Cœur n'était pas en panne. Ce sont les filtres qui… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.