Guinée: Prévention de la violence, autonomisation et réinsertion sociale - 500 jeunes bénéficient de subventions

22 Décembre 2018

Le ministère de la jeunesse et de l'emploi des jeunes en partenariat avec le Balai Citoyen et le programme des nations unies pour le développement (PNUD) a organisé ce vendredi 21 décembre 2018 à Conakry, une cérémonie de remise de subventions aux bénéficiaires du projet d'autonomisation, et de réinsertion sociale de 500 jeunes dans les communes de Matoto, Ratoma et N'Zerekoré.

Dans son discours, Sékou Koundouno administrateur de la Cellule Balai Citoyen a dit que le projet « D'autonomisation, de réinsertion sociale et de renforcement de la participation citoyenne à la sécurité et la prévention de la violence » a été effectif après une étude préalable d'identification du système des nations unies et des autorités du ministère de la jeunesse et de l'emploi jeunes.

Selon cet activiste de la société civile guinéenne, cela a conduit à six mois d'activités de hautes intensités de main d'œuvre et de renforcement de capacités sur les concepts de civisme et de citoyenneté.

« Ces jeunes issus des milieux de violences et de délinquance des communes urbaines de Ratoma, Matoto et celle de Nzerekoré ont acquis d'innombrables connaissances leur permettant de faire face à une gestion rationnelle et efficiente des ressources financières qui les seront mises à disposition, à leur autonomisation en vue de palier à la violence, au chômage de cette couche aussi importante de notre population et qui représente de nos jours une bombe à retardement pour nos États si rien n'est fait », a-t-il indiqué.

Avant de terminer, il a exhorté les jeunes récipiendaires de ce projet à faire usage d'une très bonne utilisation des ressources mises à disposition par le gouvernement guinéen via son partenaire PNUD car, à l'en croire, la fermeté sera de mise et à tous les niveaux dans le suivi pour favoriser une capitalisation positive de cette initiative que d'autres jeunes aussi en ont besoin.

De son côté, Lionel Laurens, Directeur pays PNUD a fait savoir que ce projet est innovateur et ambitieux, en ce sens qu'il vise à mobiliser les jeunes dans une dynamique de synergie avec les leaders locaux et les services de sécurité afin de réduire les actes de délinquances et de violences urbaines dans trois communes, à travers une insertion socioéconomique des jeunes désœuvrés, des légers aménagements dans les quartiers à risque et un engagement citoyen des jeunes dans la gouvernance de leurs quartiers et pour la prévention de l'insécurité.

« Ce projet est le fruit d'un partenariat efficace et d'une synergie d'action du Système des Nations Unies, en étant financé par le Fonds de Consolidation de la Paix des Nations Unies et mis en œuvre par trois agences spécifiques ONUDI, ONU-HABITAT et le PNUD, en étroite collaboration avec les départements ministériels et les organisations de la société civile partenaires. Je me réjouis des résultats atteints par le Projet dont l'implication des acteurs a permis de dépasser la cible envisagée au lancement du projet, avec la mobilisation de 600 jeunes sur 500 prévus initialement, et répartis en trois groupes:100 jeunes, ont bénéficié directement des Activités Génératrices de Revenus (AGR), 100 jeunes ont bénéficié des métiers verts, en particulier avec le secteur des énergies renouvelables, 400 jeunes ont réalisé les travaux de haute intensité de main d'œuvre (HIMO) dans les quartiers sensibles des trois communes », s'est-il réjoui.

Avant de terminer, le diplomate onusien a réaffirmé l'engagement du Système des Nations Unies, notamment de l'ONUDI, ONUHABITAT et du PNUD à réussir ce projet,particulièrement la conversion des jeunes auteurs des violences et actes de délinquance en jeunes responsables et acteurs de la paix et développement,grâce à une collaboration étroite avec les différents départements et ONG impliqués, pour une Guinée prospère et apaisée.

Pour sa part, Gabriel Curtiss ministre en charge des investissements a au nom de son collègue de la jeunesse et de l'emploi jeune a dit qu'en dépit des nombreux efforts consentis par ce département et les partenaires au développement pour la promotion de la jeunesse, plusieurs jeunes éprouvent encore des difficultés pour leur épanouissement et participation au processus de développement de la Guinée en tant que citoyens responsables.

« C'est pour remédier à certaines de ces difficultés et soutenir la participation des jeunes à la consolidation de la paix que le gouvernement a initié avec ses partenaires et la société civile des activités de formation et d'accompagnement des jeunes dans le cadre du fonds de consolidation de la paix PBF. Le présent accompagnement en subvention se fixe comme objectifs de faire émerger un type nouveau de jeunes citoyens modernes capables de s'insérer dans la vie active, de se prendre en charge et de participer à la consolidation de la paix et la cohésion sociale en Guinée », a-t-il ajouté.

Et Gabriel Curtiss de lancer: « Je voudrais compter sur vous jeunes bénéficiaires afin que vous apportiez le meilleur de vous-même pour faire de cet accompagnement le départ d'un nouvel élan de dynamisation de vos activités ».

La cérémonie s'est terminée par la remise d'un chèque de 4 millions 800 mille francs guinéens à chaque jeune bénéficiaire.

Guinée : vers la validation des textes d'application de la loi portant protection et promotion des personnes handicapées

Le réseau guinéen des organisations des personnes handicapées pour la promotion de la convention internationale sur les droits des personnes handicapées (ROPACIDPH) en partenariat avec le haut-commissariat des nations unies aux droits de l'homme (HCDH) organise du 4 au 5 décembre 2018 à Conakry, l'atelier d'appropriation et de validation technique des textes d'application de la [... ]...

Deuxième édition des J Awards: des jeunes competents primés en Guinée Quatorze (14) meilleurs jeunes de différents domaines ont été primés ce vendredi 07 dècembre 2018 au compte de la deuxième édition des J Awards en Guinée à Conakry. Cet événement s'inscrit dans le cadre de recopenser les jeunes les plus actives pour le dévement du pays. Ils viennent de plusieurs structures defférentes. La cérémonie a [... ]...

Grève du SLECG : des parents d'élèves dans la rue pour exiger une solution Suite à la grève déclenchée par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) depuis le 3 octobre, après les élèves qui ont manifesté à plusieurs reprises contre la fermeture des classe, ce le tour des parents d'élèves ce lundi 10 décembre 2018. Ils ont décidé de marcher sur l'autoroute Fidel Castro [... ]...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.