Afrique de l'Ouest: UEMOA – Les Etats respecteraient le critère de convergence sur le déficit budgétaire à partir de 2019

Photo: BCEAO
Conseil des Ministre de l'UEMOA, le Vendredi 21 Décembre 2018 au siège de la BCEAO à Dakar
23 Décembre 2018

Selon les prévisions budgétaires 2019, la quasi-totalité des États de l’UEMOA respecterait le principal critère de convergence sur le déficit budgétaire à partir de l’année prochaine.

L’information est donnée par le président du Conseil des Ministres de l’UEMOA. Ce constat sonne comme un pas considérable dans l’atteinte des objectifs sur les réformes des finances publiques au niveau communautaire.

M. Romuald Wadagni qui, par ailleurs, est ministre de l’Économie et des Finances du Bénin, se prononçait lors de la dernière session de l’année qui s’est tenue le vendredi 21 décembre au siège de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (Bceao).

Ce constat découle des résultats économiques encourageants enregistrés par les pays de l’Union au cours du troisième trimestre 2018.

En effet, suivant la tendance des trimestres précédents et ce depuis 2012, poursuit M. Wadagni, le taux de croissance économique de l’Union s’est élevé à 6,7% à fin septembre 2018 en progression de 0,2 point de pourcentage par rapport au troisième trimestre 2017.

De même, ajoute-t-il, les efforts de consolidation budgétaire dans nos pays se sont traduits par une réduction du déficit budgétaire global de l’Union à 3,5% du PIB au cours des neufs premiers mois de l’année 2018.

Il a ainsi félicité les États pour la qualité des politiques menées et les encourage à maintenir le cap de réformes audacieuses afin de relever les défis du renforcement de la base des économies et de l’amélioration du bien des populations.

Au titre de la BCEAO, le conseil a examiné le rapport sur la situation économique et monétaire dans l’UEMOA au 30 septembre 2018.

Un document qui, selon M. Wadagni, a servi de base aux discussions sur l’analyse des perspectives économiques et financières de l’Union en vue de décider des mesures appropriées pour conforter de manière durable la croissance de la Zone.

Pour la BOAD, le Conseil s’est prononcé sur les perspectives financières actualisées 2018-2022 afin d’arrêter les niveaux d’activités ainsi que les conditions d’intervention de la Banque au cours des prochaines années.

Concernant la Commission de l’UEMOA, le Conseil a examiné principalement le projet de budget 2019 des organes de l’Union.

A ce sujet, le président du Conseil a rappelé que ce projet intervient dans un contexte où la Conférence des chefs d’État et de Gouvernement a instruit la Commission à l’effet de poursuivre les efforts de rationalisation des charges de fonctionnement des Organes de l’Union et de mobilisation optimale des ressources destinées à la réalisation de ses objectifs fondamentaux.

La réunion de vendredi dernier a également été une opportunité pour cette instance de prendre connaissance du rapport définitif de la Cour des Comptes sur le contrôle des comptes des Organes de l’UEMOA, au titre de l’exercice 2017.

Le projet de budget de l’exercice  2019 du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers lui était également soumis pour approbation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.