Guinée: SENACIP 2018 - L'insalubrité au cœur des débats Matam-Matoto

23 Décembre 2018

Les activités dédiées à la Semaine Nationale citoyenneté et de la paix se poursuivent à Conakry. Ce samedi, 22 décembre2018, les problématiques de l'insalubrité étaient au centre des débats dans les communes dans les cinq communes de la capitale guinéenne.

Présent à cette rencontre, les élus locaux, les représentants des associations des jeunes et femmes intervenants dans l'assainissement se sont mobilisés pour échanger et envisager des pistes de solutions contre l'insalubrité dans la capitale Conakry.

Le maire de la commune de Matam Saidouba Sacko a soutenu que la célébration de la semaine du civisme requiert sans nul doute une préoccupation effective de chaque autorité ou citoyen.

Selon lui, c'est un engagement de chacun et de tous, pour une sensibilisation davantage autour des efforts du respect des symboles et la culture de sauvegarde des biens publics restent nécessaire en vue d'un maintien de vivre ensemble dans les conditions meilleures.

Dans cette même optique le Maire Sacko a lancé un appel aux citoyens avant de s'engager à soutenir tous les programmes visant à rendre la commune de Matam propre et saint: « Je lance un appel patriotique à l'endroit les citoyens pour des efforts de cultiver l'amour de vivre avec un cœur saint dans un environnement saint. Je voudrais vous rassurer de notre ferme volonté de soutenir, tous les programmes dans le cadre de la citoyenneté », a-t-il rassuré

De son côté l'administrateur général de l'ONG Balai citoyen, Sékou Koundouno a indiqué que c'est une rencontre capitale qui doit pousser tout un chacun à apporter sa partition. A cette même occasion,sa Cellule compte mettre tous les acteurs ensemble pour réfléchir,proposer des solutions. « Il nous revient après de transmettre les différentes recommandations à la collectivité de Matam et au Gouvernement guinéen ».

Arrivée à Matoto, Madame Binta Nabé, présidente de l'ONG, Coalition Nationale de Guinée pour les droits et la citoyenneté des femmes ( CONAG-DCF) , a estimé qu' une synergie d'action est nécessaire pour mettre fin à l'insalubrité. « Il faut que le plan soit bien clair. Les vendeurs dans les rues, les familles, doivent être identifiés et être informés que le transfert d'ordures est à payer », a-t-elle lancé.

Un Carnaval géant des sapeurs de guinée pour soutenir Kounkouwaka

Le Mouvement des Sapeurs de Guinée(MOUSAPEGUI) a manifesté son soutien hier vendredi à l'artiste KOUNDOUWAKA à travers un carnaval géant dans la commune de Kaloum. Ces jeunes sapeurs de la nouvelle génération ont crées de l'embouteillage dans les différents carrefours de Kaloum pour annoncer leurs soutiens à l'artiste au pied magique et leurs prestations à [... ]...

Conakry : des exactions par la CMIS contre des citoyens de Wanindara Depuis l'assassinat d'un jeune policier hier jeudi par des jeunes manifestants à Wandidara, des agents de la Compagnie Mobile d'Intervention Spéciale (CMIS) envahissent les quartiers de cette localité située dans la commune de Ratoma. Dans la nuit du jeudi à ce vendredi matin des coups de feu ont retenti, nombreux sont des citoyens qui se [... ]...

Littérature: le livre "Sotelgui: De la coopération sud-sud au portefeuille de l'État (3-2013)" de Mamadou Pathé Barry dédicacé Dans le cadre de Conakry Capitale mondiale du livre, la maison d'édition Harmattan Guinée a organisé dans la soirée du samedi 10 novembre 2018 à la maison des écrivains de Guinée, une cérémonie de présentation et de dédicace du livre "Sotelgui: De la coopération sud-sud au portefeuille de l'État (1993-2013)" de Mamadou Pathé Barry. Cet [... ]...

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.