Soudan: Le ministère des Affaires étrangères éclaire les groupes diplomatiques à Khartoum

photo d'illustration

Khartoum — Le ministère des Affaires étrangères a informé lundi les groupes diplomatiques des pays arabes, africains, asiatiques et euro-américains séparément des événements qu'a témoignés certaines parties du pays la semaine dernière.

S'adressant au groupe diplomatique arabe, l'ambassadeur Yassir Khadir sous-secrétaire au ministère des Affaires étrangères, et l'ambassadrice Ilham Ibrahim sous-secrétaire adjoint aux affaires politiques s'adressé aux deux groupes diplomatiques afro-asiatiques et euro-américains.

Le ministère a expliqué aux chefs des missions diplomatiques les raisons de la détresse économique subie par le pays et les efforts déployés par le gouvernement pour la surmonter. Le gouvernement a compris les raisons de la protestation citoyenne contre le manque de matériel de base et les prix élevés.

Les autorités compétentes ont traité de manière civilisatrice vis-à-vis des manifestations pacifiques, mais lorsque certaines de ces manifestations ont abouti au vandalisme, à des pillages et à des incendies de propriétés publiques et privées, il a fallu affronter les saboteurs conformément à la loi. Un certain nombre d'entre eux ont été arrêtés et font actuellement l'objet d'une enquête et seront traduits en justice.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que la situation en matière de sécurité est maintenant calme dans tout le pays.

M. Le sous-secrétaire a exprimé la gratitude du Soudan pour la solidarité et la volonté de fournir une assistance de pays frères tels que le Qatar, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Koweït, le Sud-Soudan et plusieurs autres pays.

De leur côté, les chefs des missions diplomatiques arabes ont exprimé la solidarité de leurs pays avec le Soudan et leur confiance que ce dernier ressortira plus fort de cette épreuve transitoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.