25 Décembre 2018

Soudan: Grève - Les protestations se durcissent contre Omar el-Béchir

Photo: Radio Dabanga
photo d'illustration

Une semaine après le début des protestations au Soudan contre la hausse du prix du pain, Amnesty international annonce que 37 personnes ont été tuées par les forces de l'ordre durant les manifestations qui ont touché 12 villes et 10 Etats au Soudan.

Cette contestation est l'une des plus importantes en trois décennies de pouvoir d'Omar el-Béchir. L'opposition soudanaise a rejoint les manifestants qui comptent se diriger ce mardi vers le palais présidentiel à Khartoum pour demander la démission immédiate du président.

C'est une journée de grève générale à Khartoum, une grève qui a débuté lundi et qui se poursuit pour réclamer le départ d'Omar el-Béchir. Soutenu par l'opposition, un rassemblement de professionnels avait appelé à cette grève dans plusieurs secteurs, dont les médecins, les universitaires et les enseignants.

Les manifestants tentent d'organiser une marche en direction du palais présidentiel pour déposer une demande officielle exigeant le départ du président Omar el-Béchir, au pouvoir depuis 1989.

Beaucoup de femmes dans les rangs

Ce mouvement, une protestation économique à l'origine, a très vite pris une tournure politique. Les manifestants réclament le changement de régime, la liberté, la démocratie, et dénoncent le gouvernement de « voleurs ».

Ce sont ces slogans qui ont été à nouveau scandés à Khartoum aujourd'hui, mardi, lors d'une manifestation qui a commencé à midi heure locale.

Un important dispositif de sécurité est déployé dans les principales artères de la capitale soudanaise, des snipers ont pris place sur les toits de bâtiments dans le centre-ville. Les bâtiments des banques et des ministères sont particulièrement bien gardés.

Les forces de sécurité essaient d'encercler les manifestants entre la rue Al Kasr et la rue de la liberté.

Sur des vidéos diffusées en direct par les manifestants, il y a beaucoup de femmes, leurs youyou se font entendre.

37 morts selon Amnesty

Omar el-Béchir est quant à lui en déplacement dans le gouvernorat d'Al-Gazira, au sud de la capitale, « accompagné de nombreux ministres », a annoncé l'agence officielle Suna.

« L'Etat va entreprendre de vraies réformes pour garantir une vie digne aux citoyens », a promis lundi soir M. Béchir, dans une première réaction officielle depuis le début du mouvement.

Selon Amnesty International, 37 manifestants ont été « abattus par les forces de sécurité » depuis le début du mouvement.

En savoir plus

Grève - Les manifestants demandent le départ d'Omar el-Béchir

Depuis le mercredi 19 décembre, les protestations se poursuivent à Khartoum et dans plusieurs autres… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.