Congo-Kinshasa: Traitement d'Ebola - Un nouveau centre en construction à Katwa

Photo: Monusco
En novembre 2018, le responsable de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Ghebreyesus, fait vérifier sa température lors d'une visite à Beni, dans la province du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo.

Le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga, a visité le chantier dans la zone de santé de Katwa, où il a célébré la fête de Noël en rendant visite aux équipes de la riposte à Beni et Butembo, daans la province du Nord-Kivu.

Le Dr Oly Ilunga a commencé sa journée à Butembo où il a présenté ses vœux de fin d'année aux équipes de la riposte, saluant le travail qu'ils ont abattu. De retour à Beni, il a surpris les équipes de la coordination en pleine réunion quotidienne. Le patron de la Santé a, par ailleurs, remercié chaleureusement et félicité tous les agents de santé venus de Kinshasa et du monde entier qui ont accepté de passer les fêtes de fin d'année loin de leur famille pour continuer à faire face à cette dixième épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo.

Malgré le contexte difficile, a-t-il reconnu, toutes ces personnes respectent leur engagement de venir en aide à la population affectée des provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri jusqu'à la fin de l'épidémie. Pour cet engagement et ces sacrifices, le ministre de la Santé a dit qu'ils méritaient le respect et la reconnaissance de toute une nation.

Situation épidémiologique

Depuis le début de la maladie, le cumul des cas est de cinq cent quatre-vingt trois, dont cinq cent trente-cinq confirmés et quarante-huit probables. Au total, il y a eu trois cent cinquante-quatre décès parmi lesquels trois cent six confirmés et quarante-huit probables. Deux cent une personnes sont guéries et ont quitté le centre de traitement.

Toutefois, il est à noter que cent vingt-deux cas suspects sont en cours d'investigation. Quatre nouveaux cas confirmés ont été rapportés dont deux à Oicha, un à Butembo et un autre à Mabalako. En outre, deux nouveaux décès de cas confirmés, tous des décès communautaires, ont été signalés dont un à Oicha et l'autre à Butembo.

Pour ce qui est de la vaccination en ceinture élargie, elle se poursuit dans la localité d'Otomaber située dans la zone de santé de Komanda et à Aloya dans la zone de santé de Mabalako. Des prestataires de première ligne dans la zone de santé de Goma ont été aussi vaccinés. Rappelons que le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le rVSV-Zebov, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d'éthique dans sa décision du 19 mai 2018.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.