27 Décembre 2018

Cameroun: L'hôpital Laquintinie de Douala célèbre son personnel méritant

À l'occasion de la clôture de la semaine de l'excellence, plusieurs personnels se sont vus récompensé par l'hôpital du fait de leur engagement au travail. Comme celà est de tradition depuis quelques années, Jacques Fame Ndongo le ministre de la santé publique est venu à l'hôpital Laquintinie de douala pour assister à la clôture de la semaine de l'excellence de l'hôpital Laquintinie.

Cette cérémonie est le lieu pour l'hôpital de distinguer certains personnels qui se sont démarqués par leur dévouement à leur travail, ainsi que pour célèbrer ceux qui partent en retraite. Il est aussi question au cours de cette grande fête du personnel de faire un bilan de l'année écoulée et de fixer les objectif de celle qui se présente.«L'année 2018 qui arrive à son terme, a été intense en activités. Au plan médical l'on note que beaucoup a été fait pour assurer le suivi quotidien et minutieux des indicateurs traceurs par service et unités, toute chose ayant permis de réduire significativement le nombre de décès notamment en Pédiatrie où la demande reste largement supérieure à l'offre» Affirme le Pr Louis Richard Njock directeur de l'hôpital Laquintinie. Il faut signaler qu'en sa qualité d'hôpital de référence de la ville de Douala et même de la sous région, l"hôpital Laquintinie présente des chiffres qui parlent pour lui. En effet au courant de cette année 2018 qui s'achève, les urgences médico-chirurgicales adultes ont reçu 10 719 patients, pour 475 décès. Soit un taux de décès de 2, 25%.

Les urgences Pédiatriques quant à elles, ont accueilli 2602 patients, avec un taux de décès de 7%. En ce qui concerne les urgences gynéco-obstétricales, il ressort que le secteur a reçu 4029 cas, avec 1,22% de taux de décès.Il est judicieux de souligner avec force, que de nombreux établissements de santé privés périphériques, procèdent à des références largement hors des normes et surtout à des heures nocturnes tardives, avec des pronostics vitaux très sérieusement entamés. Cette irresponsabilité constitue une des entraves majeures à une Prise en charge plus efficiente des urgences.

En consultations externes, l'HLD a vu 113 188 patients avec une plus grande part à la médecine qui compte 33 297 consultations sur l'année. Les blocs opératoires de chirurgie quant à eux, ont fonctionné à plein régime avec 1507 interventions dont la traumatologie occupe la tête avec 698 cas.

La maternité a effectué 2521 accouchements dont 1647 par voie basse et 898 césariennes. Au niveau organique, le département de médecine s'est enrichie d'un nouveau service, celui de Néphrologie, qui se veut comme précurseur de l'hémodialyse pour une ville qui compte un seul centre public. D'autres parts, durant l'année 2018, il s'est aussi agi pour l'hôpital Laquintinie de Douala de contribuer activement au projet du bateau hôpital de l'ONG Mercy Ships qui a levé l'ancre en juin dernier. Aussi, de façon globale et ce pour toute la durée de la mission, l'hôpital Laquintinie a accueilli pour hébergement 147 patients dont 93 admis à la clinique oculaire et 54 postulants à la chirurgie maxillo-faciale. L'hôpital a également abrité huit apprenants venus de diverses régions, participer au programme de formation ponseti. Parallèlement, 36 patients ont été référés du bateau pour PEC de pathologies annexes et tous ont été traités gratuitement selon les hautes instructions gouvernementales, malgré un décès enregistré.

Ces chiffres démontrent à suffisance la place qu'occupe l'hôpital Laquintinie de Douala au Cameroun. Il est donc normal qu'au terme d'une année plus ou moins accomplie comme celle ci et au vu des perspectives qui se présentent ,de récompenser ceux qui ont contribué à de façon efficiente à l'atteinte de ces objectifs.

Le ministre de la santé publique mais aussi le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala ont remis des présents aux différents récipiendaires tout en les encourageant à garder le cap.

Des agapes et des réjouissances ont clôturé cette belle fête du personnel de l'hôpital Laquintinie de Douala.

Cameroun

Cameroun anglophone - Nouvelle journée ville morte à Kumba

Les « Ghost Town » (villes mortes en français), voilà l'une des armes utilisées par la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.