27 Décembre 2018

Algérie: Tizi-Ouzou - Dépôt d'une demande de labellisation de l'huile d'olive Achvali n'Ath Ghovri

 Une demande de labellisation de l'huile d'olive des Ath Ghovri sous la dénomination géographique "Achvali n'Ath Ghovri" produite dans région sud-est de la wilaya de Tizi-Ouzou, a été introduite cette semaine auprès de Comité national de labellisation, a-t-on appris de la direction local des services agricoles (DSA).

Cette demande d'un label d'Indice géographique (IG), dont une copie a été déposée au ministère de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche, a été accompagnée d'un cahier de charges présentant entre autre le produit, son aire géographique et les conditions de récolte et de trituration du fruit, a indiqué à l'APS, la chargée de la filière oléicole et membre de la commission de labellisation de la DSA, Hadjih Samia.

Un cahier des charges a été joint à la demande de labellisation formulée par l'Association des oléiculteurs et oléifacteurs "Achvali Ath Ghobvri". Il définie entre autre, l'itinéraire technique de production de l'huile d'Ath Ghovri, tel que la taille des arbres, la récolte qui doit se faire selon les normes pour obtenir une huile vierge ou extra vierge, par entre autre, l'utilisation de filets pour éviter que les fruits ne tombent au sol, a indiqué Mme Hadjih.

Ce même cahier des charges élaboré par la commission de labellisation de la DSA définie aussi la période de récolte des olives qui doit se faire au stade véraison du fruit (vert-violet), le stockage qui doit se faire dans des caisses, une trituration qui doit intervenir dans un délais idéal de 48h, processus de trituration dont le malaxage qui doit se faire entre 30 et 45 minutes et à une température de 27 à 28 C , a-t-on appris de même source.

Neuf communes concernées

Selon cette même responsable, la demande de labellisation de l'huile d'olive Achvali (Achvali qui est l'appellation locale de la jarre en terre cuite dans laquelle on conservait l'huile d'olive) n'Ath Ghovri (région de la confédération des Ath Ghovri) concerne une aire géographique englobant neuf (9) communes réparties sur les daïras de Bouzguène et d'Azazga et présentant un potentiel oléicole intéressant avec une oliveraie de 3 294 ha et une production annuelle moyenne de plus de 1,5 millions de litres d'huile d'olive.

Les neuf communes impliquées dans cette démarche de labellisation sont Zekri qui détient à elle seule 732 ha du patrimoine oléicole des Ath Ghovri, Azazga (568 ha), Illoula Oumalou (479 ha), Yakourene (398 ha), Ifigha (397 ha), Bouzguène (300 ha), Akerou (275 ha), Idjeur (95 ha) et Beni Zeki (50 ha), a expliqué Mme Hadjih.

La production de l'huile est assurée par un total de 41 huileries dont 23 traditionnelles, 8 semi-automatiques, et 10 modernes a ajouté la responsable de la filière oléicole, a-t-elle ajouté.

Situées entre 300 et 700 mètres d'altitude, les oliveraies des Ath Ghovri, sont composées de la variété Chamllal greffés sur oléastres. Ces vergers oléicoles se situent dans un étage bioclimatique subhumide à hiver doux ce qui favorise le bon développement de l'olivier dans cette région, a observé la même responsable.

"Ce produit du terroir présente, de par les caractéristiques bioclimatiques de la région des Ath Ghovri, des caractères spécifiques à l'huile d'olive de cette région qui se distingue notamment par son goût fruité", a-t-elle précisé.

"Le dépôt de la demande de labellisation est le fruit d'un travail de longue haleine menée par la DSA auprès des oléiculteurs et Oléifacteurs, à travers l'organisation de nombreuses journées techniques d'information et de sensibilisation sur les bonnes pratiques à observer pour la production d'une huile d'olive de qualité de la catégorie vierge et extra vierge, et l'importance de la labellisation pour protéger et promouvoir ce produit", a souligné la chargée de la filière oléicole.

La DSA en sa qualité de chef de file de la démarche de labellisation menée avec d'autres partenaires dont la chambre locale d'agriculture, le conseil interprofessionnel oléicole, l'université, Mouloud Mammeri et des instituts du secteur dont l'INRA et l'TAFV, vise notamment "la préservation et le développement du patrimoine oléicole de la région ainsi que l'amélioration de la qualité de l'huile d'olive et sa commercialisation sur le marché national et international", a rappelé le responsable local du secteur, Laib Makhlouf.

Algérie

Un 19 mars qui en rappelle un autre

Dans l'histoire moderne de l'Algérie, beaucoup de gens, y compris les historiens, ne retiennent souvent que le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.