Burundi: Acquittement en appel pour trois militants d'une ONG

Trois militants de l'ONG Parcem au Burundi ont été acquittés en appel le 17 décembre dernier, a annoncé le président de l'ONG, jeudi, lors d'une conférence de presse à Bujumbura.

C'est un soulagement pour Paroles et actions pour le réveil des consciences et l'évolution des mentalités (Parcem). Trois membres de cette ONG des droits de l'hommes avaient été arrêtés en juin 2017 et condamnés en mars 2018 à dix ans de prison en première instance pour atteinte à la sûreté de l'Etat.

Selon Parcem, la justice leur reprochait d'avoir voulu organiser un atelier national sur la violation des droits de l'homme uniquement sur la base de témoignages de militants de partis d'opposition, en omettant ceux qui appartiennent au parti au pouvoir.

Jeudi, après leur acquittement en appel, le président de l'ONG a exprimé sa satisfaction :

C'est un premier pas. Nous lançons un appel à la justice de continuer à vider les dossiers des gens qui sont des prisonniers d'opinion.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.