Gabon: Marie-Madeleine Mborantsouo dissout le gouvernement gabonais

28 Décembre 2018

Alors que la démission du Premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet était attendue à l'issue des élections législatives, la Cour constitutionnelle a mis un terme au gouvernement dans la nuit du jeudi 27 décembre.

« Les fonctions du gouvernement cessent à l'issue de la présentation de serment du Président de la République, et à l'issue de la proclamation des résultats des élections législatives par la Cour constitutionnelle », a déclaré Marie-Madeleine Mborantsouo, la patronne de la haute juridiction, durant la délibération des résultats des élections législatives tenues en octobre dernier. La Cour constitutionnelle a ainsi exhibé l'article 34 de la constitution gabonaise pour justifier sa décision.

Depuis l'absence d'Ali Bongo Ondimba, le 24 octobre, les acteurs de la société civile et les opposants réclament le respect de l'article 13 de la loi fondamentale. En novembre, les neuf juges de la prestigieuse institution y avaient ajouté un alinéa permettant à l'actuel chef de l'État de poursuivre son absence du pays. Cette modification avait généré une réaction de l'Union africaine. L'organisme continental demandait aux dirigeants gabonais de respecter l'ordre constitutionnel.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.