Algérie: La traduction vers la langue amazighe, une priorité au vue de la conjoncture actuelle

ADRAR - Le Secrétaire général (SG) du Haut Commissariat à l'Amazighité (HCA), Si El-Hachemi Assad, a affirmé, jeudi à Adrar, que "la traduction vers la langue amazighe est une priorité en cette conjoncture actuelle".

"La traduction vers la langue amazighe est une priorité en cette conjoncture actuelle, et cette rencontre est une occasion propice pour la sélection des meilleures œuvres de traduction vers la langue amazighe, de manière à enrichir le patrimoine de la bibliothèque amazighe nationale", a souligné Si El-Hachemi Assad en ouverture des ateliers de traduction à l'université d'Adrar.

Le SG du HCA a fait savoir, à ce titre, que cette rencontre culturelle permettra d'échanger les connaissances et expériences, ainsi que de faire le point sur les efforts déployés dans la promotion de la langue amazighe.

Il a, dans ce cadre, indiqué que "cette rencontre s'inscrit au titre de la nouvelle orientation pour laquelle s'est engagé le HCA depuis 2014 conformément aux orientations des hautes instances du pays au titre du programme du Gouvernement focalisé sur trois axes principaux, consistant en la généralisation de l'utilisation de la langue amazighe dans le système national, l'officialisation de la fête nouvel amazigh (Yennayer) journée chômée et payée, en sus de la mise au point de la loi liée à la création de l'académie algérienne de la langue amazighe".

Lire aussi: Adoption du projet de loi organique relatif à l'Académie algérienne de la langue amazighe

Soulignant que "ces axes constituent la feuille de route avec des repères clairs", Si El Hachemi Assad s'est dit "fier du climat positif ayant permis de mettre la langue amazighe sur la bonne voie et nos composantes nationales à l'abri des surenchères politiques, permettant ainsi au HCA d'œuvrer dans un climat serein et calme loin de toutes sensibilités".

Le responsable a signalé que la démarche du HCA consiste en l'instauration d'une méthodologie axée sur l'action pragmatique, consultative et de coordination avec les différents secteurs.

M. Assad a ajouté, lors de cette rencontre qui a vu la participation de la déléguée à l'Organe national de la protection et la promotion de l'enfance, que "la présence de la déléguée traduit la nécessité d'une action commune", notant que "la réussite du partenariat entre le HCA et l'organe est basée sur des stratégies et priorités bien déterminées, entamées par la traduction de documents référentiels liés aux droits de l'enfance".

"Le HCA ambitionne d'accompagner les associations actives pour la promotion de l'enfance à la faveur de l'élaboration de programmes culturels créatifs usant de toutes les variantes de la langue amazighe", a soutenu M. Assad, plaidant pour "la mise au point d'un plan local pour l'introduction de la langue amazighe dans tous les espaces, dont l'école, la radio local et l'université".

Il a préconisé, pour ce faire, la concrétisation d'une convention de partenariat avec l'université d'Adrar pour introduire une spécialité au département d'histoire pour mettre à profit les documents et manuscrits ayant trait à la dimension amazighe.

Une pléiade de traducteurs, linguistes, enseignants de la langue amazighe, d'hommes de lettres et de critiques prendront part aux cinq ateliers, programmés sur quatre jours, ont indiqué les organisateurs.

Une série de thèmes inhérents aux approches sur la généralisation de l'utilisation de la langue amazighe, la traduction des publications de la littérature algérienne des langues arabe et française vers la langue amazighe, ainsi que la traduction des textes fondamentaux du Conseil national des droits de l'Homme, le contenu des sites électroniques de certains ministères, sera abordée, ont indiqué les organisateurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.