Congo-Kinshasa: Kinshasa - Certains bureaux de vote ont clôturé tardivement !

Machine à voter en RDC

Si dans certains endroits, le processus de vote s'est bien déroulé, il faut noter que, dans d'autres parties de la ville de Kinshasa, il s'est agi plutôt des bourdes électorales et au pire du catastrophe. En effet, outre des bugs des machines à voter ou des longues files d'attente, le grand problème qui aurait pénalisé le bon déroulement des scrutins dans plusieurs centres de vote serait aussi celui de l'arrivée en retard des listes d'identification des électeurs. Une chose qui, évidemment, a conduit à une fermeture tardive de plusieurs bureaux de vote dans la capitale.

Bien que les élections devraient normalement avoir lieu de 6h00 à 17h00, conformément à la prévision de la CENI, le processus de vote, dans la province de Kinshasa, s'est clôturé vers 20h00, dans plusieurs bureaux, et même vers 22h dans quelques autres. Tous ces déraillements ont été des résultants des arrivées en retard des listes des électeurs. Au Collège Saint-Raphaël, une grande école sise 1ère rue Limete, ces répertoires recensant les votants ont été déployés vers 11h00, soit cinq heures du temps de retard, et ce, après l'arrivée de Corneille Nangaa et d'une délégation de l'Union Africaine. Des cas similaires ont été aussi enregistrés au Complexe Lusay, se trouvant à Limete-Salongo, où lesdits registres ont atterri vers 15h00. Ainsi, les élections dans ces bureaux se sont clôturées vers 21h00. «Ici, les listes sont arrivées vers 15h00. Moi, je viens déjà de voter mais il y a plusieurs personnes qui ne retrouvent toujours pas leurs noms dans les listes», a déclaré un électeur.

Dans certains bureaux situés au quartier Kingabwa, la situation s'est un peu amplifiée d'autant que c'est vers 16h00 que lesdits fichiers sont arrivés alors que d'autres endroits de vote s'apprêtaient à fermer. Là-bas, les élections ont pris fin vers 22h00.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.