Afrique: Mérite - Le Groupe Afrique de l'Unesco distingué par le Cercle d'études scientifiques Rayer

C'est pour services exceptionnels rendus à la collectivité humaine que le Cercle d'études scientifiques Rayer (CESR), sous le parrainage de Thierry Rayer, a remis tout récemment à Paris (France) un prestigieux diplôme au groupe Afrique de l'Unesco présidé par le Dr Oumar Keita, également ambassadeur de la délégation du Mali auprès de l'Unesco.

L'acte de remise a été posé par Jean Paul de Bernis, président de l'Académie de Mérite et dévouement français, à l'occasion de la conférence « Les découvertes universelles de l'interprétation de l'œuvre d'exception de Constantin Brancusi à partir du baiser de 1905, rassemblant toutes les grandes réalisations de l'humanité ». Cette conférence s'est tenue au Cercle des Délégués à l'Unesco (Paris), en présence de l'ambassadeur délégué permanent du Royaume d'Arabie saoudite auprès de l'Unesco, Ibrahim Albalawi, et de nombreuses personnalités.

La conférence a présenté les découvertes exceptionnelles de Thierry Rayer, président du CESR, à savoir la méthodologie universelle pour décrypter l'art, celle qui a permis l'interprétation de l'œuvre de Constantin Brancusi, qui crée de nombreuses correspondances entre les différentes cultures de la planète et rassemble les grandes réalisations de l'humanité. Le CESR étant créé afin de réaliser des études sur le patrimoine de chaque pays et d'établir un inventaire mondial du patrimoine de l'humanité qui correspond à cette méthodologie.

A l'initiative de Thierry Rayer, ce diplôme a déjà été décerné en 2018 à la Maison de couture Jeanne Lanvin, au siège de Lanvin ; la Société de biologie, à l'académie nationale de médecine ; à Brigitte Macron pour l'élégance qu'elle incarne et qui contribue au prestige de la France à l'étranger. Au printemps prochain, il sera décerné au Prince Jean de France, Duc de Vendôme et à Jeanne d'Hauteserre, maire du 8e arrondissement de Paris.

Quant à l'Académie Mérite et dévouement français, elle est fondée en 1957 par le général Flipo, déclarée selon la Loi de 1901 à la préfecture de Paris. Cette académie a pour but de favoriser et récompenser les personnes qui, tant en France qu'à l'étranger, ont des activités susceptibles de contribuer au prestige de la France sur le plan artistique, culturel, littéraire, scientifique, sportif, social, humanitaire, bénévole, ...

Son comité d'honneur est composé de soixante personnes (ayant toutes reçu la Grande médaille d'Or). Il s'agit, entre autres, de Hélène Carrere d'Encausse (secrétaire perpétuelle de l'Académie française) ; David Douillet et André Rossinot (anciens ministres) ; général Cuche (ancien chef d'état-major de l'armée de terre et ancien gouverneur des Invalides) ; Amiral J.P. Turc, ... Et quelques noms des disparus, tels que Charles Aznavour, la maréchale de Lattre de Tassigny, les généraux Jacques Massu et Jean Combette et Abbé Pierre (Grand-croix de la légion d'honneur), Louis Leprince Ringuet (Grand-croix de la légion d'honneur- Académie française et Académie des sciences) ; Alain Decaux (ancien ministre et Académie française) ; Maurice Genevoix (Grand-croix de la légion d'honneur et Académie française) ; Sylvain Floirat (PDG Matra), Bertrand Peugeot (PDG Peugeot SA), Paul Berliet (PDG).

Les grandes lignes de la charte du CESR

Les grandes lignes de la charte du CESR, a indiqué Chrystelle Vidamment, son secrétaire général, sont, entre autres, décrypter l'art de la période de l'antiquité à la renaissance par ses études réalisées avec une méthode scientifique à l'image de l'interprétation de l'œuvre exceptionnelle de Constantin Brancusi ; ...

Les besoins du Cercle se traduisent aujourd'hui par des compétences scientifiques et culturelles de tous pays confondus qui collaborent aux côté du Cercle en lui signalant des patrimoines à étudier ; des locaux afin de permettre d'accueillir les partenaires, les institutionnels et toute personne qui travaillera aux côtés du Cercle ; des adhésions pour participer aux recherches scientifiques du Cercle.

Ainsi, s'engager aux côtés du Cercle, c'est permettre d'inviter l'humanité à une lecture universelle des œuvres d'art ; de créer des ateliers découvertes de la méthodologie pour le jeune public en laissant ainsi une trace pour les générations futures ; de réaliser des partenariats étudiants/écoles/associations ; d'enrichir les conférences culturelles d'ambassades, de délégations auprès de l'Unesco, de musées, de centres culturels ; et d'apporter une expertise du patrimoine et d'enrichir la politique d'acquisition d'œuvres d'art de différentes institutions, fondations, musées...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.