31 Décembre 2018

Ile Maurice: Bilan 2018 marquée par les luttes écolos

Ils ont de nouveau répondu présent cette année. Dans certains cas, la lutte des citoyens conscients de la crise écologique et dévoués sur le terrain a même fait avancer les choses.

Pourtant, pour ces quelques succès, dont certains ne sont pas forcément définitifs, combien d'échecs... L'un d'eux demeure l'abattage d'arbres à la promenade Roland Armand. Retour sur les principaux combats.

L'appel du Kolektif Sov Bain-de-Rosnay

Les habitants et les ONG ont été nombreux à se mobiliser en avril dernier pour s'élever contre le projet immobilier à la plage de Bain-de-Rosnay, un coin très prisé à Goodlands. Ils ont notamment dénoncé les dégâts causés au nom du développement.

Une vidéo montrant des arbres déracinés et coupés pour dégager la vue a fait le buzz sur la Toile. Un des membres du Kolektif Sov Bain de Rosnay a fait un appel aux autorités concernées afin que cette plage demeure un petit coin de paradis accessible à tous.

La promenade Roland Armand n'est plus

Les «tree-hugging», les manifestations du Kolektif Sov Promnad Roland Armand et la révolte des citoyens sur les réseaux sociaux ont été vains. Projet Metro Express oblige, plus d'une centaine d'arbres ont été abattus à Vandermeersch en février.

Les autorités concernées ont toutefois rassuré que d'autres seront replantés. Une annonce qui n'a pas apaisé les habitués de cette région.

À la rescousse des arbres à Anse-La-Raie

Une centaine d'arbres, vieux de plus d'un demi-siècle, avaient été marqués de peinture pour l'abattage. L'objectif étant de faire place à une bretelle donnant directement accès à la plage au coût de Rs 200 millions.

C'était sans compter sur la mobilisation des habitants de la région, qui ont créé le collectif Protect Anse-La-Raie.

Suivant une manifestation pacifique et un «tree-hugging» en signe de protestation, une source proche du dossier a fait comprendre que des ébauches d'éventuels nouveaux tracés seraient à l'étude. Et que le nouveau tracé ne sacrifierait que «quatre ou cinq arbres».

Petroleum Hub : l'inquiétude des écologistes

Les défenseurs de l'environnement et les membres du Kolektif Say No To Petroleum Hub sont inquiets. Le 5 janvier, le Cabinet annonce la mise en place d'une «oil terminal jetty» à Albion pour le développement de Maurice en tant que Petroleum Hub.

C'est également une mesure budgétaire. Pour le porte-parole du collectif, cette décision n'est pas claire. Les opposants ont également mis en garde contre un risque de marée noire. Le collectif a fait appel au soutien international dans son combat.

«Mobilisation historique» et arrestations à Pomponette

Ils revendiquent la protection des plages face à la construction des hôtels. De nombreux activistes du collectif Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL) ont fait tomber les clôtures installées sur la plage de Pomponette par le promoteur Clear Ocean Hotel and Resorts Ltd.

Une quinzaine d'activistes avaient été interpellés par la police mais pour Yan Hookoomsing, un des instigateurs, la démolition de la clôture a été un «signal fort envoyé au gouvernement».

Malgré la présence de ces barrages, les travaux pour le compte du projet Pelangi Resort n'ont pas démarré. Les membres d'AKNL sont déterminés à continuer ce combat en 2019.

Enter Mahéboug Otantik

C'est l'une des mesures phares annoncées par Pravind Jugnauth lors du Budget 2018- 19. Mahébourg sera transformé en un village touristique, mais la résistance s'organise.

Devant l'opacité entourant le projet, le mouvement Mahébourg Otantik a été créé. Les membres s'inquiètent que les développements se fassent au détriment de l'environnement.

Ile Maurice

Passation de pouvoir - La motion contre Anerood Jugnauth rejetée

Les nominations de Pravind Jugnauth comme Premier ministre et de sir Anerood Jugnauth (SAJ) comme ministre mentor ne… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.