Congo-Kinshasa: L'heure est au comptage des voix en RDC

Photo: Radio Okapi/Photo John Bompengo
Un agent de la CENI présente la fiche des résultats du comptage numérique des bulletins d’un bureau de vote produit par la machine à voter le 31/12/2018 après le vote organisé le 30 décembre en RDC.
31 Décembre 2018

L'attente des premières tendances tient en haleine les Congolais. Le triple scrutin a été marqué par une forte affluence et de nombreux dysfonctionnements. Près de 39 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes.

Le comptage manuel des voix se poursuit. Le pays attend les premiers résultats notamment de la présidentielle avec des risques de contestation dans la course à la succession du président Joseph Kabila.

Les bureaux de vote devaient fermer à 17h, heure locale, mais au vu des retards à l'ouverture, beaucoup ont dû prolonger les opérations.

À Kisangani, le dépouillement a duré toute la nuit, avec des observateurs dormant à même le sol d'un bureau de vote du centre la Sagesse.

Ce matin, à Kinshasa, les habitants arrivaient dans le calme pour consulter les résultats des bureaux de vote dans certains centres.

Certains ont voté tard dans la nuit

Cédric Keta ,19 ans était le dernier électeur à avoir glissé le dernier bulletin de vote dans son bureau de vote, situé au centre de l'institut de la Gombe. Il s'est réjoui d'avoir accompli son devoir civique.

Au centre de vote de l'institut de la Gombe, le dépouillement a commencé quelques minutes après le vote du dernier électeur. Le dépouillement s'est donc poursuivi jusque tard dans la nuit de dimanche à lundi pour départager les 17 candidats.

Sans incident majeur à Kinshasa

Dans plusieurs centres de vote de Kinshasa, le dépouillement s'est déroulé dans le calme. Les agents électoraux étaient là pour suivre la procédure de transmission des résultats, sous l'œil vigilant des témoins des candidats et des partis politiques.

Les 3 parties de chaque bulletin de vote sont détachées pour former trois piles pour chacun de ces scrutins : présidentiel, législatif et provincial. La CENCO a estimé que le vote s'était déroulé dans un climat relativement calme.

Pour le coordonnateur de la SYMOCEL, la Synergie des missions d'observation citoyenne des élections, Bishop Abraham Djamba, le dépouillement et la transmission des résultats sont des étapes cruciales du scrutin.

La capitale était déserte dimanche soir. Sauf les électeurs des bureaux qui ont ouvert avec retard et qui votaient encore tard dans la soirée.

Les résultats provisoires de la présidentielle doivent être annoncés le 6 janvier d'après le calendrier électoral de la CENI.

Le vote endeuillé dans le Sud-Kivu

Si le vote s'est déroulé dans le calme à Bukavu, un incident a par contre occasionné la mort d'un policier à Lurhala et d'un informaticien de la CENI.

Ils ont trouvé la mort dans des échauffourées dans un centre de vote de l'école primaire de Lurhala. Le bilan s'est alourdi avec le décès d'une personne blessée par balle par un policier. Il a succombé à ses blessures.

Dans cette localité, le vote s'est arrêté avant l'heure de clôture des opérations et la sécurité a été renforcée. Un incident constaté hier dans le Sud Kivu, est l'interpellation de Me Pascal Mupenda.

Le défenseur des droits de l'homme de la nouvelle dynamique de la Société civile dans un centre de vote en Mbobero a été arrêté pour avoir photographié son bulletin de vote selon le responsable de cette structure citoyenne qui réclame sa libération.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.