2 Janvier 2019

Tunisie: Le premier multiplexe Pathé en Afrique ne désemplit pas

En Tunisie, les salles obscures ne sont pas mortes bien qu'elles se fassent rares. Elles renaissent même avec l'ouverture du premier multiplex Pathé en Afrique. Situé dans à côté d'un centre commercial de la capitale, il ne désemplit pas depuis son ouverture.

L'odeur du pop corn et des friandises plane sur les files d'attente du cinéma Pathé à Tunis. Ouvert il y a dix jours, le multiplex attire toutes les générations. Malgré le tarif des billets relativement élevé pour un porte-monnaie tunisien, environ 4,5 euros la place, les foules se pressent pour voir des blockbusters, mais aussi des films indépendants.

« Et vous allez voir quoi aujourd'hui ? » « Soit le film tunisien Mon fils, Weldi soit Capharnaüm, ça dépend de la disponibilité des tickets. »

D'autres admirent le lieu, c'est le premier multiplex en Tunisie. « J'étais merveilleusement surpris par la qualité du service et la qualité du building, raconte un jeune homme, aussi bien fini. »

Il fallait prendre un pari risqué pour ouvrir huit salles d'un coup dans un pays où les cinémas se font rares. Pas plus d'une trentaine sur tout le territoire et des magasins de DVD piratés qui ont pignon sur rue. Pour Ahmed Amine Azouzi, directeur général de Pathé Tunis City, c'est la nouveauté qui va séduire : « On s'attendait à avoir du monde, mais honnêtement pas autant, je pense que les gens veulent vivre une expérience différente. Ils valorisent l'expérience qu'il y a autour, une meilleure qualité d'image, une meilleure sonorisation. »

Et pour la nouvelle année, ce sont les films tunisiens qui affichent complet. Un beau démarrage pour la production locale.

Tunisie

Entrée en vigueur prochainement

Des risques à prendre en charge Plus »

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.