2 Janvier 2019

Guinée Bissau: Les enseignants en grève pour réclamer des hausses de salaire

En Guinée-Bissau, les enseignants ont passé les fêtes de Noël et de la Saint-Sylvestre les poches vides. Le gouvernement a décidé de geler à nouveau leur salaire pour le mois de janvier. Le ministère de l'Education nationale menace de recruter dès ce 2 janvier d'autres enseignants à leur place s'ils ne reprennent pas le travail.

En Guinée-Bissau, la réaction des enseignants à la menace du ministre de l'Education a été immédiate. Comme l'explique un membre du syndicat national des enseignants, « si le ministre de l'Education met à exécution sa menace de nous virer tous, nous allons poursuivre notre mouvement. Nous n'allons pas désarmer. Le gouvernement en sera responsable. Il expliquera au peuple pourquoi les écoles restent fermées ».

En grève depuis fin septembre, les enseignants réclament le paiement de plusieurs mois d'arriérés de salaire et de nombreuses primes impayées. Ils exigent également l'adoption d'un plan de carrière, d'une nouvelle grille de salaires alignée sur celle des pays-membres de l'Union économique et monétaire d'Afrique de l'Ouest (UEMOA).

La Guinée-Bissau traverse une crise politique et financière sans précédent avec des élections législatives en perspective. Le gouvernement d'Aristides Gomes, dont la tâche est essentiellement d'organiser ces scrutins, n'est pas dans une logique de satisfaire aux exigences des enseignants. Le bras de fer engagé entre les parties semble présager d'une année blanche.

Guinée Bissau

L'Angola défend la nomination d'un Premier ministre en Guinée-Bissau

L'Angola a appelé mardi les autorités de la Guinée-Bissau, en particulier le Président de la… Plus »

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.