2 Janvier 2019

Sénégal: Les faits saillants en 2018 dans la culture

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Et comme en 2017, plusieurs évènements culturels ont marqué l'année 2018 qui s'achève.

Il s'agit, entre autres, de l'inauguration du Musée des civilisations noires, de la restitution des objets d'arts africains, de la 13ième édition de la Biennale de l'art africain contemporain. 2018, c'est aussi les Rencontres cinématographiques internationales de Dakar (Recidak), la mort du bassiste du Super Etoile, Habib Faye sans pour autant oublier les distinctions du réalisateur sénégalais Moly Kane, lors de la 18ième édition du festival Clap Ivoire et du slameur A Faruq qui a remporté la finale de la Coupe d'Afrique du slam.

Le Musée des civilisations noires a été inauguré le 6 décembre dernier à Dakar. Imaginé par l'ancien Président Léopold Sédar Senghor et initié par l'ancien Président Abdoulaye Wade, le Musée des civilisations noires a finalement vu le jour sous le magistère du Président Macky Sall qui a d'ailleurs présidé la cérémonie d'inauguration.

Don de la République populaire de Chine, le Musée des civilisations noires est consacré à l'histoire des peuples noirs, de l'origine jusqu'à nos jours. Son inauguration a eu lieu dans un contexte où la restitution des œuvres d'arts africains faisait l'actualité dans le monde.

Sur ce, un rapport qui porte la signature de l'économiste sénégalais Felwine Sarr et de l'historienne française Bénédicte Savoy préconisant la restitution des œuvres d'art africaines pillées pendant la colonisation, a été remis au Président français Emmanuel Macron le 23 novembre passé.

Au cours de l'année 2018 également, la capitale sénégalaise a accueilli la 13ième édition de la Biennale de l'art africain contemporain Dak'Art du 3 mai au 2 juin dernier sous le thème « L'heure rouge » et avec comme pays d'honneur, le Rwanda et la Tunisie.

En plus de l'exposition internationale intitulée « Une nouvelle Humanité », l'édition 2018 de la Biennale a été marquée par une innovation de taille, à savoir l'ouverture du pavillon du Sénégal qui a offert une vitrine de choix de la créativité nationale. Il a été placé sous le commissariat de l'artiste-plasticien Viyé Diba. Pour l'année 2018, l'on se souviendra encore des Rencontres internationales cinématographiques de Dakar (Recidak) qui avaient pour thème « Cinéma et Développement ».

Les Recidak qui n'ont pas eu lieu depuis 2014, se sont tenues du 22 au 28 novembre dernier dans un contexte de « rayonnement » de l'industrie cinématographique.

Selon les acteurs cinématographiques, le cinéma sénégalais « se porte très bien » surtout avec l'appui de l'Etat du Sénégal à travers le Fonds de promotion de l'industrie cinématographique et audiovisuelle (Fopica). Toujours en ce qui concerne le cinéma, le réalisateur sénégalais, Moly Kane a été distingué lors de la 18ième édition du festival Clap Ivoire qui s'est tenue du 4 au 8 septembre dernier à Abidjan.

Moly Kane a, en effet, remporté, à travers son film « Goom Bi », cinq prix dont le premier prix fiction Uemoa, le prix Canal+ de la meilleure interprétation féminine (Zeyna Diop), le prix Canal+ de la meilleure interprétation masculine (Ngalandou Babou Faye), le prix du meilleur scénario ainsi que le trophée Coca Cola.

Les mélomanes n'oublieront pas de sitôt 2018 aussi avec la mort du célèbre bassiste du groupe Super Etoile, Habib Faye. Il est décédé le 25 avril dernier à Paris.

Le monde de culture surtout de la musique pleure un grand artiste. 2018, c'est aussi cette consécration du slameur sénégalais, Al Faruq. Abdourahmane Dabo de son vrai nom est champion d'Afrique de slam après avoir remporté la finale de la première édition de la Coupe d'Afrique de slam et de poésie qui s'est tenue au mois de novembre au Tchad.

Sénégal

Démocratie en Afrique de l'Ouest : le tournant décisif ?

ABEOKUTA/MUNICH/FREETOWN/LILONGWE - La décision de reporter l’élection présidentielle au… Plus »

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.