Algérie: Deux sociétés nationales du pays intègrent la gestion du champ gazier de 47 puits

L'entreprise nationale d'hydrocarbure de l'Algérie, Sonatrach, a signé deux accords pour le développement de son secteur gazier. Le développement et l'exploitation des champs gaziers de la périphérie de Gassi-Touil composé de 47 puits est en jeu. Offensive marquée, Alger mise sur l'ENGTP et la SCC. Chacune de ces sociétés nationales du pays a signé un accord avec la Sonatrach.

Deux accords pour des projets ambitieux

Le premier accord entre la Société Consider Canalisation (SCC) et la Sonatrach, porte sur la réalisation d'un réseau de collecte pour le raccordement et la mise en production de 25 puits vers le centre de traitement existant à Rhourde Nouss. Ce projet sera finalisé avec un montant de 177 millions de dollars en 2020. Le second accord qui lie la Sonatrach à l'ENGTP devra permettre la réalisation d'un autre réseau de collecte en vue du raccordement et de la mise en production de 22 puits gaziers vers le centre de traitement de Gassi-Touil.

269 millions de dollars seront injectés pour sa mise en œuvre

D'ici deux ans, les autorités gouvernementales algériennes comptent booster l'assiette des hydrocarbures du pays. Situé à 150km au Sud-est de Hassi Messaoud, le champ gazier de la périphérie de Gassi-Touil est composé de 47 puits pour une production estimée à 12,3 millions de mètres cubes par jour. Sur le plan stratégique, l'Algérie, vise à parvenir à un taux d'intégration de 55% de son réseau.

Par F.MB avec Confidentiel Afrique

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.