3 Janvier 2019

Guinée: Dinguiraye - Une décision "illégale" du Maire annulée par le MATD

Le Maire de Dinguiraye, Amadou Tidiane Bah a suspendu le 23 décembre 2018, Amadou Gnogou Barry, Président du District de PARAWOL-DJAGUI, une localité de la Préfecture de Dinguiraye.

Cette décision du Maire a été qualifiée d'« illégale », par le Ministère de l'Administration du Territoire et de Décentralisation, dirigé par le Général Boureima Condé.

C'est pourquoi, ce département a dans un courrier en date du 31 décembre 2018 adressé au Gouverneur de la Région Administrative de Faranah et du Préfet de Dinguiraye, demandé la levée immédiate de cette suspension qui est "illégale".

Dans ce courrier signé du Secrétaire général dudit département, Dr Yamori CONDE, il est dit qu'« après l'annulation de cette suspension du président du district », les autorités administratives sont demandées à rappeler à l'ordre les nouveaux élus locaux de leurs prérogatives dans leurs fonctions qu'ils occupent. Aussi, tout autre acte de ce genre engagera la responsabilité des autorités administratives.

Selon le Président du district de Parawol-Djagui, Amadou Gnogou Barry joint au téléphone par notre reporter, sa suspension fait suite à la demande des ressortissants du secteur de Bounan relevant de son district sur les taxes que paie une société de téléphonie mobile installée dans leur zone : « Je ne connais rien de cette affaire de taxes payées par une société de téléphonie mobile installée depuis 2 ans dans notre localité.

Relevant de la commune de Dinguiraye, une délégation composée des résidents et ressortissants de Bounan avec moi à la tête sommes rendus chez le maire de Dinguiraye, pour plus d'éclaircissements. Car, les premières informations reçues, c'est Amadou Tidiane Bah qui leur a aidé à obtenir une antenne dans leur localité.

Mais ce dernier leur a dit que les ressortissants de Bounan sont venus se moquer de lui, parce qu'il n'aurait pas eu un seul bœuf en récompense des efforts fournis pour l'implantation de cette antenne.

C'est ainsi que poursuit Amadou Gnogou Barry, « la population n'ayant pas obtenu un répondant à leur demande pour l'argent que paie cette société à la communauté, a décidé finalement de s'opposer à un ravitaillement du groupe de cette antenne en carburant.

Après avoir remonté les informations au Maire, ce dernier m'a dit après vérification que l'argent a été payé à la commune de Dinguiraye dont il dirige.

Le lendemain à ma grande surprise, j'ai reçu ma lettre de suspension sans motif explicite venant d'Amadou Tidiane Bah par un coursier de la Justice de paix de Dinguiraye avec demeure de restitution du cachet », a-t-il indiqué.

En tout cas, le président du district de Parawol-Djagui dit être serein et ne connait pas le motif réel de sa suspension.

Pour sa part, le Maire Amadou Tidiane Bah désavoué par la décision du Ministère de l'Administration annulant la suspension illégale du Président de District, refuse tout commentaire à ce sujet.

Amadou Tidiane Bah, ancien président de la délégation spéciale de Dinguiraye sous la bannière de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), actuel Maire de cette même commune sous la bannière de "Banthal Dinguiraye" et allié inconditionnel du RPG arc en ciel.

La question qui taraude les esprits est de savoir s'il y'a un divorce qui pointe à l'horizon entre le parti au pouvoir (RPG arc en ciel) et Banthal Dinguiraye ?

Pour l'ensemble des populations de Parawol-Djagui interrogées, cette suspension du président de leur District serait liée au démantèlement d'un réseau de détournement des taxes des localités de Dinguiraye en général et de Parawol-Djagui en particulier.

A suivre...

Guinée

CAN 2019 - Le Nigéria bat la Guinée et file en ⅛ de finale

Dans le cadre de la deuxième journée des matchs de groupes de la coupe d'Afrique des nations (CAN)… Plus »

Copyright © 2019 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.