Cote d'Ivoire: Deux sorties de Guillaume Soro font couler beaucoup d'encre

Guillaume Soro

En Côte d'Ivoire, Guillaume Soro sort de son silence. Le président de l'Assemblée nationale à qui l'on prête des ambitions présidentielles a tenu deux discours coup sur coup en ce début d'année.

Guillaume Soro répond à ceux qui, au sein de son parti le RDR, lui reprochent son rapprochement avec Henri Konan Bédié et ses réticences à l'égard du projet présidentiel de parti unifié.

Si sa rupture avec la coalition au pouvoir n'est pas totalement consommée, ses deux interventions-fleuves sont d'une rare virulence.

Et c'est de son bastion de Ferkessédougo que Guillaume Soro a choisi pour régler ses comptes. « Si l'on pense que l'on va me faire du chantage avec un poste, on se trompe », a martelé le président de l'Assemblée nationale le 2 janvier lors de l'investiture du nouveau maire de la localité.

Une réponse à ceux qui, au sein de son parti le RDR, le pressent de quitter son perchoir s'il ne prend pas position en faveur du projet de parti unifié.

La veille, face à un parterre de chefs traditionnels, Guillaume Soro était revenu sur les critiques à la suite de sa rencontre le 17 décembre avec Henri Konan Bédié le président du PDCI. « Je vais aller saluer Bédié matin, midi et soir si je le veux. Je ne suis pas la propriété de quelqu'un », a-t-il lancé.

Ce n'est pas la première fois que Guillaume Soro émet des réserves à l'encontre du projet de parti unifié qu'il juge peu inclusif.

Dans ses interventions le président de l'Assemblée nationale se pose à plusieurs reprises comme un maillon essentiel qui a permis à Alassane Ouattara d'arriver au pouvoir en 2010.

Pour l'analyste ivoirien Arthur Banga, par ces propos, « Guillaume Soro s'affirme de plus en plus comme un potentiel présidentiable en 2020 en reléguant au second plan ses possibles concurrents ».

Avec en filigrane le message : « Si le RDR ne lui fait pas une place, il n'y a pas de raison pour lui de ne pas s'allier avec le PDCI ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.