Algérie: Oran - Des mesures préventives pour éviter la fièvre aphteuse

Oran — Une mesure de fermeture momentanée du grand marché de bestiaux d'El Kerma a été prise par le wali d'Oran en plus d'une interdiction de regroupement du bétail pour éviter l'apparition et la propagation de la fièvre aphteuse, ont annoncé jeudi les services de la wilaya.

Après la propagation de la fièvre aphteuse qui a touché les cheptels ovins dans plusieurs régions du pays, le wali d'Oran, Mouloud Cherifi, a décidé la fermeture du marché principal de bétail d'El Kerma (Es-sénia), ainsi que l'interdiction de tout regroupement de bétail sur le territoire de la wilaya à partir du 2 janvier, pour une durée d'un mois.

Ces mesures qui visent à éviter l'apparition et la propagation de la fièvre aphteuse, excluent les animaux acheminés vers l'abattoir et dont les propriétaires disposent d'un certificat vétérinaire, tout en garantissant une surveillance rigoureuse sur les réseaux routiers, ajoute-t-on encore.

Contactée par l'APS, l'inspectrice vétérinaire générale de la wilaya d'Oran, Nabila Bencheikh, a indiqué que les services vétérinaires ont enregistré le décès d'une dizaine d'agneaux, au niveau de deux foyers, au Douar Boujemaa et à Sidi Chahmi. Ces bêtes présentaient des symptômes très proches de la fièvre aphteuse, a-t-on expliqué.

"Des prélèvements de sang ont été effectués et envoyés au laboratoire de Mostaganem pour déterminer la nature de la maladie", a noté Mme Bencheikh.

Le SG de la Chambre d'agriculture d'Oran, Lahouari Zeddam, a indiqué, pour sa part, que des campagnes de sensibilisation seront organisées à partir de la semaine prochaine, au profit des éleveurs, pour leur expliquer les symptômes de cette maladie et les mesures à adopter en cas de son apparition.

La fièvre aphteuse est une maladie virale grave du bétail, hautement contagieuse, qui touche les bovins, les ovins, les caprins et d'autres artiodactyles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.