3 Janvier 2019

Algérie: Souk Ahras - Plan d'urgence pour améliorer l'approvisionnement en eau potable

Souk Ahras — L'année 2018 dans la wilaya de Souk Ahras s'est caractérisée par la mise en place d'un plan d'urgence et le début de concrétisation de programmes alternatifs destinés à améliorer et à renforcer l'approvisionnement en eau potable de la population.

Face à la baisse "importante et préoccupante" du niveau de l'eau du barrage d'Ain Dalia d'une capacité de 76 millions m3, qui s'est effondré à 3 millions m3, les autorités publiques ont procédé, à la fin du mois de mars dernier, à la mise en place de mesures visant à accroître les structures de base du secteur des ressources en eau par le biais de forages et d'investissement dans des projets d'envergure, à l'instar des barrages et des grands transferts d'eau.

Dans ce contexte, l'entreprise "Formid" a procédé, en mars dernier, au forage de 17 puits profonds, dont deux (2) puits totalisant 3.800 m3/jour à Taoura et trois (3) autres dans la région d'El Kadrane, dans la commune de M'daourouch, d'un apport journalier de 1950 m3, alors que deux (2) nouveaux puits devraient être achevés "prochainement" à Targuelt et Haddada.

Selon le directeur local des ressources en eau (DRE), Mohamed-Tahar Rouabhia, le Groupe Cosider a entrepris, conformément au plan d'urgence, de creuser 7 puits dont 4 ont été achevés dans la région de M'daourouch et Mechroha d'une capacité respective de 400 m3/jour et 1.050 m3/jour.

Il a également fait état de la réalisation d'un autre puits à Safel Ouiden (1.200 m3) et d'autres forages similaires qui ont été achevés à Ain Zana avec un apport de 350 m3/jour, alors que les travaux sont en cours pour effectuer un nouveau forage dans la commune de Oued Driss.

Ce même responsable a précisé, en outre, que deux puits profonds ont été réalisés dans la région de Henancha (400 m3/jour) et à Tiffech. Les travaux ont de ce dernier ont été interrompus.

Il a ajouté par ailleurs que les travaux de forage d'un puits profond à Taoura (4752 m3 par jour) par l'agence nationale des ressources en eau (ANRH) sont terminés, et qu'un cahier des charges relatif à la réalisation de puits profonds dans les communes d'Ain Zana, Rakouba, Ouled Moumen, Sidi Fredj et Zaârouria a été élaboré.

Transfert des eaux du barrage de Chafia vers Souk Ahras en 2019

Lors d'une récente visite dans la wilaya de Souk Ahras, le secrétairegénéral du ministère des Ressources en eau, Hadj Belkateb, a fait état du lancement, au cours du premier semestre de l'année 2019, des travaux de transfert des eaux du barrage de Chafia (El Tarf) vers Souk Ahras.

M. Belkateb a aussi donné le coup d'envoi aux travaux de forage de 4 nouveaux puits dans plusieurs régions de la wilaya, suite au plan d'urgence mis en place au mois de mars dernier relatif au forage de 17 puits profonds pour un montant estimé à 2 milliards de DA.

Parmi ces puits supplémentaires, deux (2) sont situés près du village de Boumaâraf El Sebti, dans la ville de Taoura, le troisième dans la région de Madaure à Dréa, alors que le quatrième sera implanté dans la région de Ouled Boukhil (commune de Dréa), sous l'égide de l'ANRH, en tant que maitre d'ouvrage déléguée chargé de veiller au bon déroulement des travaux confiés à une entreprise chinoise, pour un délai de 3 mois.

Ces opérations de forage permettront aux habitants de la ville de Souk Ahras et des communes voisines d'être alimentées avec une moyenne de 20 heures par jour, a-t-on indiqué, tandis que les habitants de la commune de Oued Kebrit seront approvisionnés en eau potable à partir du barrage de Oued Mellègue.

En outre, deux puits profonds seront "prochainement" creusés dans la commune de M'daourouch, au moment où les communes de Sédrata, Bir Bouhouche et Zaouabi bénéficieront de l'apport d'une station de traitement des eaux du barrage de Oued Charef afin de satisfaire leurs besoins en eau potable.

Aussi, pour faire face à la pénurie criante d'eau potable au niveau de la concentration urbaine de Lefouidh, dans la commune frontalière de Ouled Moumen, un puits profond a été foré début décembre 2018, en plus du remplissage du réservoir de cette même zone d'habitation à l'aide de camions citernes pour alimenter les foyers en eau potable.

De son côté, Ahcène Bentounsi, chef de la daïra de Haddada a affirmé à l'APS que les communes de Haddada et Ouled Moumen ont bénéficié récemment d'un important programme d'approvisionnement en eau potable à la faveur du transfert des eaux du puits de Louhichi à Haddada, avec un apport de 1 000 m3, mais aussi à khedara et ses mechtas jusqu'à Ouled Moumen et Lefouidh pour un montant de 400 millions DA.

Le même responsable a ajouté que les travaux de la première tranche (Haddada) sont actuellement en cours, tandis que les autres projets seront lancés "prochainement", ce qui permettra d'alimenter en eau les citoyens de ces communes et leurs mechtas.

Par ailleurs, dans le cadre du processus de transfert d'eau du puits Louhichi vers Haddada, Khedara et Ouled Moumen, un réservoir d'eau de 500 m3 va être érigé dans la mechta Zelfa et des réservoirs ainsi qu'un réseau d'alimentation en eau dans les communes de Khedara et Ouled Moumen, a-t-il renchérit.

Selon les services de la DRE, la wilaya de Souk Ahras compte 4 barrages d'une capacité totale de 419 millions m3 dont 2 sont en exploitation, à savoir celui de Ain Dalia (76 millions m3) qui enregistre actuellement 2, 873 millions m3, et celui de Oued Charef (152 millions m3), ne comptant plus que 40 millions m3 et destiné à irriguer le périmètre d'irrigation (Zouabi-Sédrata-Bir Bouhouche) sur une superficie de 2500 ha.

Les mêmes services ont ajouté que les 2 autres barrages sont pour l'heure en voie d'achèvement, à savoir le barrage Mellègue (156 millions m3) destiné à alimenter en eau le complexe de transformation de phosphate de Oued Kebrit, ainsi qu'à l'irrigation et l'alimentation en eau des habitants de la région Sud des commune de Dréa, Taoura et Sidi Fredj.

Le taux d'avancement des travaux de ces ouvrages hydrauliques ont atteint 97%, avec un taux de remplissage de l'ordre de 90 millions m3, alors que le barrage de Oued El Djedra, d'une capacité de 35 millions m3, enregistre un taux d'avancement des travaux de l'ordre de 40%.

Algérie

Emigration clandestine - Quelque 200 affaires devant la justice en 2018

La justice a ouvert en 2018 près de 200 affaires relatives à l'émigration clandestine donnant lieu… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.