4 Janvier 2019

Sénégal: Thiès - Une fondation offre une nouvelle salle de classe au lycée de Fahu

Thiès — L'adjoint au sous-préfet de Thiès Sud, Moussa Gadio, a inauguré vendredi une salle de classe construite par la Fondation Amadou Dièye, au lycée de Fahu (Thiès, ouest), confronté à des effectifs pléthoriques, a constaté l'APS.

Pour le proviseur du Lycée Daouda Fall, cette nouvelle salle de classe offerte par la Fondation a ôté à l'administration "une des épines du pied". Le lycée de Fahu a été créé en 2009 en tant que collège. Devenu trois ans plus tard un lycée, il ne cesse depuis lors de faire face chaque année à une augmentation de ses effectifs, a indiqué M. Fall.

Il a salué la "promptitude" de la fondation à répondre à la demande de l'établissement qui est à l'étroit, avec des "salles de terminales avec 72 élèves". Pourtant, l'établissement reçoit encore des demandes d'inscription.

Situé dans un quartier périphérique, le lycée Fahu polarise cinq à six collèges en zone urbaine en plus de collèges disséminés dans des villages environnants, a expliqué le chef d'établissement en marge d'une cérémonie regroupant des autorités académiques, chefs d'établissement, parents d'élèves, etc.

Le lycée de Fahu est passé de 1.600 élèves pendant la précédente année scolaire à 1900 élèves cette année, pour 30 classes pédagogiques et 20 classes physiques. La nouvelle classe de 9 mètres sur 7 porte à 21 le nombre de salles de l'établissement. Elle a coûté cinq millions de francs CFA, selon la Fondation.

Pour remédier à la saturation des locaux, l'administration a emprunté une salle dans une école primaire voisine, a indiqué Daouda Fall.

Cette action de la Fondation Amadou Dièye appuie le programme de résorption des abris provisoires lancé par le gouvernement, a dit l'adjoint au sous-préfet, Moussa Gadio.

L'inspecteur d'académie Pape Baba Diassé a salué l'approche de la Fondation qui épouse le cadre de concertation de l'Inspection d'académie dans toutes ses interventions, en faisant superviser les travaux par les conseillers en construction de l'institution.

La Fondation qui, n'en est pas à sa première œuvre, a déjà construit une salle de classe à l'école élémentaire de Mbour 2, offert 100 tables-bancs l'année dernière et autant cette année, a indiqué l'inspecteur d'Académie. Elle a aussi distribué des prix à des élèves du lycée du village de Sangué et a appuyé l'organisation de journées scientifiques.

Selon la présidente de la Fondation Amadou Dièye, Awa Kholle Dièye, la structure, créée depuis deux ans, a injecté en 13 mois, 13 millions de francs CFA dans l'éducation. "C'est une goutte d'eau dans la mer, mais nous comptons faire plus et mieux", a-t-elle dit, convaincue que c'est là un "investissement pour demain".

Amadou Dièye, dont la fondation porte le nom est le défunt mari de la présidente. "Il était un enseignant qui a servi dans plusieurs localités de la région de Thiès", a rappelé Mme Dièye.

Sénégal

La BCEAO fixe les priorités dans la zone UEMOA

En conclusion et perspectives de son « Rapport annuel sur la situation de l'inclusion financière dans… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.