5 Janvier 2019

Congo-Brazzaville: Santé de la reproduction - Adolescentes et jeunes filles d'Oyo invitées à adopter des comportements responsables

A l'initiative du Centre d'appui au développement de la fille mère (CADFM), l'hôpital général Edith-Lucie-Bongo-Ondimba de la localité, dans le département de la Cuvette, a abrité récemment un atelier de communication sociale pour le changement de comportement.

Placée sur le thème « Une vraie fille doit avoir l'estime de soi, être responsable et préserver sa santé sexuelle », la journée d'échanges visait à susciter l'éveil et la prise de conscience de la fille face aux défis de la jeunesse. Au programme des échanges animés par des sachants, des communications sur des sous-thèmes comme « L'estime de soi, la responsabilité de la jeune face à l'avenir » ; « Connaissances sur la santé sexuelle : comportements protecteurs, maîtrise de la sexualité et risques » ; « Contraception : attitudes et idéologie » ; « Connaissances générales sur le VIH/Sida. »

Ouvrant les travaux, le président du conseil municipal, maire d'Oyo, Gaston Yoka, a rappelé que l'éducation de la couche juvénile, notamment celle de la jeune fille, figurait parmi les axes prioritaires du gouvernement à travers la « Marche vers le développement ». « Cette session se tient dans ce lieu qui porte le nom d'une grande dame, un symbole, j'ai cité Edith Lucie Bongo Ondimba. Je vous invite à capitaliser les vertus de cette dame de cœur et à épouser les dix valeurs partagées de l'hôpital qui porte son nom. Il s'agit de l'empathie, du dévouement, l'impartialité, la tempérance, l'humilité, la loyauté, l'universalité, la citoyenne, l'intégrité et l'équité pour votre avenir et le devenir de notre commune », a-t-il conclu, se félicitant de l'engagement de la présidente du CADFM, Alexandre Boyembé, dans l'encadrement de la jeune fille.

Des conditions décentes de vie offertes à la population

Le maire d'Oyo a, par ailleurs, réceptionné le même jour les latrines modernes construites à la gare routière de la ville par la société Okondi Congo. En effet, d'après la présentation de l'ouvrage par le directeur général de cette société, Darchel Nyanga, ces lieux d'aisance sont conformes aux normes requises.

Le directeur des finances municipales, Sylvain Roger Ibela-Mbongo, a, en sa qualité de gestionnaire de ces installations, félicité l'équipe technique pour la qualité de l'ouvrage qui contribuera naturellement à la beauté de la gare routière. Quant au conseil municipal, il a loué ses efforts consistant à faire construire ce bloc de latrines dans les délais requis, en dépit de conjoncture morose que traverse le pays en général et la commune d'Oyo en particulier. Il a également rappelé l'importance capitale de ces latrines érigées en pleine gare routière, considérée comme plaque tournante de la circulation dans cette ville.

« Désormais, point ne sera besoin de courir çà et là pour nous mettre à l'aise à la gare routière. Il nous revient donc d'utiliser avec plaisir ces latrines, de ne pas les souiller et par ricochet de les laisser constamment en état de propreté car, c'est notre bien commun », a souhaité Sylvain Roger Ibela-Mbongo.

Congo-Brazzaville

Festival afropolitain nomade - Démarrage des activités de la sixième édition

L'événement qui se tient du 25 au 29 juin, à Abidjan, en Côte d'Ivoire, se veut un lieu de… Plus »

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.