5 Janvier 2019

Sénégal: Plaidoyer pour l'implication de la communauté Hal pulaar dans la résolution du conflit entre peuls et Dogons au Mali

Dakar — Alioune Tine, expert indépendant des Nations Unies sur la situation des Droits de l'homme au Mali, a invité, samedi, toute la communauté Hal pulaar de la sous-région à s'impliquer dans la résolution du conflit entre Peuls et Dogons, lequel a fait 37 morts le mardi dernier dans le village de Koulogon, au centre du Mali.

"C'est une opportunité qu'on a saisie parce que nous avons la communauté Hal pulaar ici, connaissant ce qui se passe, nous demandons à ce que la communauté Hal pulaar de toute la région essaie de s'impliquer dans la résolution de ce conflit", a dit M. Tine, après la minute de silence observée pour le respect de toutes les victimes de cette tragédie de Koulogon.

Il s'exprimait lors de la cérémonie de dédicace du roman "Le sentier sinueux" de l'écrivain Ndiawar Kane à la librairie "L'Harmattan Sénégal".

Pour Alioune Tine, ancien président du Comité sénégalais des Droits de l'homme, "il est bon que la solidarité africaine soit marquée et que tout le monde s'implique dans ce conflit pour que la paix revienne au Mali".

"Parce que nous avons les métastases de ce conflit aussi bien du côté du Niger que du Burkina Faso, cela ne regarde pas que le Mali, le feu qui est là, peut nous retrouver", a-t-il averti.

Car, ajoute l'expert indépendant des Nations Unies, " il est important de lancer un message aux dogons qui ont vécu pendant presque cinq siècles avec les peuls qui ont trouvé les modalités traditionnelles de résoudre leurs conflits parce que derrière, il y a le conflit entre agriculteurs et éleveurs qui traverse toute la sous-région sahélienne".

Au moins 37 habitants ont été tués le 1er janvier dernier, dans une attaque attribuée à des chasseurs traditionnels dogons, au village peul de Koulogon, au centre du Mali. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a effectué vendredi une visite "surprise" dans cette localité.

Sénégal

Paris honore le sculpteur Ousmane Sow avec son «Couple de lutteurs»

C'était le 20 mars 1999, Ousmane Sow exposait 75 sculptures géantes sur le pont des Arts à Paris.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.