5 Janvier 2019

Sénégal: Selon la Beac, les banques de la Cemac ont accordé plus de 4500 milliards FCFA de crédits au premier semestre 2018

Dans l'espace communautaire, note le rapport de la Banque centrale sur l'évolution des taux débiteurs pratiqués par les banques dans la zone Cemac, les établissements bancaires ont de manière globale accordé 4500,22 milliards FCFA à l'économie sous-régionale sur les six premiers mois de l'exercice 2018.

Le Cameroun reste leader dans l'octroi des crédits à l'économie dans la zone Cemac. En fait, selon la banque des Etats de l'Afrique centrale (Beac), au premier semestre 2018, les banques camerounaises arrivent en tête du volume de crédits accordés aux agents économiques avec 3372,11 milliards FCFA contre 3111,78 milliards FCFA en 2017, à la même période.

Ce taux, en hausse de 8,37%, représente un volume de plus de 130 mille dossiers de demandes de crédits.

Au Cameroun, les grandes entreprises constituent plus de 73% du portefeuille des bénéficiaires tandis que les PME n'ont reçu que 14% de cette enveloppe et les particuliers un peu plus de 4,5%, bien qu'étant les plus gros demandeurs avec plus de 103 mille dossiers.

Les administrations publiques et les autres personnes morales, rapporte la Beac, ont engrangé 247 milliards FCFA dans cette enveloppe, soit un peu plus de 7%.

Parmi les plus grands contributeurs au financement de l'économie, l'on compte Société Générale au Cameroun avec un taux de 30,86% ; Afriland First Bank (14,69%) ; Bicec (10,91%) ; SCB (8,52%) et Ecobank (8,30%).

Sénégal

Quand l'industrie de farine de poisson détourne la nourriture et les moyens de subsistance

Greenpeace Afrique demande aux gouvernements des pays d’Afrique de l’Ouest de mettre fin à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.