Afrique Australe: Trois pays d'Afrique australe au programme du premier voyage sur ce continent du conseiller fédéral Ignazio Cassis

communiqué de presse

Berne, Suisse — -- La Zambie, le Zimbabwe et l'Afrique du Sud sont au programme du premier voyage en Afrique du conseiller fédéral Ignazio Cassis qui se rendra la semaine prochaine dans ces trois pays de l'Afrique australe. Le renforcement des relations économiques - avec notamment la signature d'un accord sur le transport aérien en Zambie - et politiques avec ces trois pays sera le fil rouge de ce voyage qui permettra également au chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) de visiter des projets soutenus par la Direction du développement et de la coopération (DDC), notamment dans le domaine de la lutte contre le Sida.

En Afrique du Sud, le chef du DFAE rencontrera la ministre des affaires étrangères Lindiwe Sisulu, le ministre de la gouvernance coopérative et des affaires traditionnelles Zweli Mkhize, ainsi que le ministre chargé des finances, M. Tito Mboweni. Ces entretiens permettront de resserrer les liens entre la Suisse et l'Afrique du Sud qui est membre du G20 et le premier partenaire commercial de la Suisse en Afrique. M. Cassis fera notamment valoir l'importance que les entreprises suisses accordent à pouvoir bénéficier de conditions-cadre propices aux investissements. Une centaines d'entreprises helvétiques, employant 60-80'000 personnes, sont installées dans le pays.

Pendant son séjour en Afrique du Sud (57 mios d'habitants), le chef du DFAE aura également de nombreux entretiens avec des personnalités sud-africaines ou d'origine suisse installées dans ce pays. Il aura également l'occasion de visiter plusieurs projets et initiatives conjointes qui témoignent de la large palette et de la diversité des relations Suisse-Afrique du Sud.

Avant d'arriver en Afrique du Sud, ou le conseiller fédéral séjournera jeudi et vendredi, M. Cassis visitera deux autres pays de la région où la Suisse souhaite renforcer sa présence: la Zambie et le Zimbabwe (25 mios d'habitants dans chacun de ces deux pays).

Mardi à Lusaka, le chef du DFAE aura des entretiens officiels avec le président zambien Edgar Chagwa Lungu et signera, avec le ministre des transports Brian Mushimba, un accord sur les services aériens préambule à l'ouverture possible d'une ligne directe entre la Suisse et la Zambie. Le conseiller fédéral cherchera aussi explorer les possibilités de renforcer des relations économiques, modestes pour le moment, mais qui ne demandent qu'à s'améliorer si l'on en juge par l'attitude positive d'une délégation économique suisse qui s'est rendue dans le pays au mois d'octobre dernier. M. Cassis va par ailleurs visiter, lundi dans le nord de la Zambie, l'entreprise Mopani Copper Mines, qui est majoritairement en main de Glencore dont le siège est en Suisse. Le chef du DFAE pourra notamment constater les conditions de travail et d'emploi dans ce secteur qui représente 15,4 % du PIB du pays.

Le voyage en Afrique du chef de la diplomatie suisse comprend également une étape au Zimbabwe où il rencontrera, mercredi à Harare, le ministre des affaires étrangères Sibusiso Moyo avec qui il évoquera notamment un programme de paix mis sur pied par la Suisse pour encourager le dialogue politique dans le pays. Il s'agit notamment de soutenir une transition pacifique après la démission, en novembre 2017, de Robert Mugabe qui a dirigé le pays pendant 37 ans. Le Zimbabwe est également un pays prioritaire pour l'action de la coopération suisse en Afrique. M. Cassis visitera la clinique Newlands, gérée par la Fondation Rudolf Lüthy avec un soutien financier de la DDC. Cette clinique prend en charge des malades du Sida, s'efforce de lutter contre la transmission de la maladie et partage son savoir (best practice) avec d'autres cliniques dans le pays.

SOURCE Département fédéral des affaires étrangères, Suisse

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.