Congo-Kinshasa: Pas de nouvelle date pour l'annonce des résultats de la présidentielle

Photo: Radio Okapi/Photo John Bompengo
Un agent de la CENI présente la fiche des résultats du comptage manuel des bulletins d’un bureau de vote le 31/12/2018 après le vote organisé le 30 décembre en RDC

En République démocratique du Congo (RDC), les résultats des élections du 30 décembre étaient prévus pour ce dimanche 6 janvier, mais la Céni n'annonce aucune date pour la publication des résultats provisoires.

La Commission électorale nationale indépendante était réunie en plénière, ce dimanche après-midi. A l'issue de cette réunion, le président de la Céni, Corneille Nangaa, a indiqué que la commission n'avait centralisé qu'un peu plus de la moitié des bulletins de vote.

La Commission électorale s'est réunie en plénière, ce dimanche après-midi, à Kinshasa pour évaluer, précisément, ce processus de compilation des résultats.

Lors d'une conférence de presse, à l'issue de cette réunion, le président de la Céni, Corneille Nangaa, a spécifié que la commission n'avait centralisé qu'un peu plus de la moitié des bulletins de vote (53%). Trop peu pour annoncer des résultats, même provisoires.

« Annoncée pour ce 6 janvier 2019, la publication des résultats provisoires ne peut intervenir ce jour. En effet, les travaux de ramassage des transmissions de plis de différents bureaux de vote se poursuivent, non seulement vers les différents centres locaux des compilations mais aussi vers les autres destinataires légaux.

Le taux de traitement qui était de 20 % le 3 janvier 2019, tel qu'annoncé lors de ma dernière conférence de presse, est à ce jour à 53 %.

En attendant l'exhaustivité des plis, nous demandons à l'opinion nationale de garder patience, le temps de la consolidation de toutes les données », a déclaré Corneille Nangaa.

Lors de cette conférence de presse, le président de la Céni a été interrogé sur une nouvelle date pour l'annonce des résultats.

« Je ne voudrais pas vous dire que je vais annoncer mardi, pour que je revienne encore mardi pour vous dire : non, non ce n'est pas possible. Laissez la Céni travailler ! », a répondu Corneille Nangaa.

Tension et appréhension

Cette situation provoque, du côté de l'opposition notamment, la crainte que ces délais ne servent « tripatouiller » les résultats. Le porte-parole du candidat de l'opposition Martin Fayulu avait ainsi appelé la Commission électorale, samedi, à ne pas retarder l'annonce des résultats.

Du côté de la majorité, au contraire, le porte-parole André Alain-Atundu, appelait à faire confiance à la Céni.

« Compte tenu de l'immensité du pays, il faut faire, à celui qui est chargé de collationner les résultats, le crédit de la bonne foi et de la confiance à la commission électorale », a-t-il dit.

En l'état, la proclamation des résultats définitifs est toujours fixée au 15 janvier et l'investiture du successeur de Joseph Kabila est prévue le 18 janvier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.