Burkina Faso: Une Canadienne et un Italien portés disparus

Deux expatriés, Édith Blais, 34 ans, et son copain, Luca Tacchetto, un Italien de 30 ans

Deux expatriés, Édith Blais, 34 ans, et son copain, Luca Tacchetto, un Italien de 30 ans, sont portés disparus. Leurs parents sont sans nouvelles d'eux depuis le 15 décembre 2018, date à laquelle la jeune femme a publié pour la dernière fois des photos de son périple africain sur Facebook.

Ils ont quitté l'Italie en voiture, puis ont traversé le détroit de Gibraltar depuis septembre 2018. Trois mois plus tard, soit en décembre, ils se trouvaient à Bobo-Dioulasso, deuxième ville du Burkina, où ils ont été aperçus pour la dernière fois.

Les tourtereaux envisageaient de prendre la route pour la capitale, Ouagadougou avant de partir pour le Togo afin d'y faire du volontariat. Mais depuis lors, silence radio. La dernière publication sur les réseaux sociaux d'Édith Blais date du 15 décembre. Elle qui, pourtant est très active sur Facebook.

Cette situation inquiète plus d'un au regard de l'insécurité qui prévaut au Burkina en ce moment. Tout laisse croire qu'il pourrait s'agir d'un enlèvement même si en pareille situation les ravisseurs font vite de demander une rançon.

Aux dernières nouvelles, le directeur général de la Sucrerie du Faso, Patrick Gagnon, de nationalité canadienne, dit avoir eu des informations sur les disparus sur l'axe Ziniaré-Kaya : "De source sécuritaire, les services secrets Burkinabè mènent des recherches aériennes en vue de retrouver Edith et Luca qui auraient été vus dans la ville de Ziniaré en partance pour Kaya", a-t-il confié en soulignant qu'il ira de son propre chef à Kaya avec un imprimé des photos d'Édith et Luca qu'il présentera aux populations le long de la route. Ce, dans le but d'aider à les retrouver mais en étant lui-même prudent, précise-t-il.

Sur son site destiné aux voyageurs, le Gouvernement du Canada recommande d'éviter tout voyage non essentiel au Burkina Faso en raison de la menace terroriste. Il recommande aussi d'éviter tout voyage près des frontières avec le Mali, le Bénin et le Togo à cause du terrorisme et des risques d'enlèvement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.