6 Janvier 2019

Mali: Industrie extractive - L'adoption d'un unique code minier malien tarde à se concrétiser

La préoccupation a été exprimée dernièrement, lors de la 6ème session de l'Assemblée consulaire de la Chambre des mines du Mali (CMM). A cette occasion, le président de la CMM a souligné l'intérêt de la CMM de suivre le processus en cours de la relecture du Code minier malien.

Abdoulaye Pona a rappelé que le dossier de la relecture des textes régissant la Chambre des mines du Mali a été déposé sur la table de l'Assemblée nationale.

Dans son discours de bilan, le président de la CMM a informé l'assistance que la CMM suit avec intérêt le processus en cours de la relecture du Code minier malien. Depuis longtemps ce souhait des opérateurs miniers de se voir désormais régis par un seul et unique code minier au Mali tardait à se concrétiser.

En effet, trois codes miniers en vigueur dans notre pays ne peuvent qu'apporter du désordre en empêchant la bonne lisibilité dans le secteur.

Le président Abdoulaye Pona a rappelé que le dossier de la relecture des textes régissant la Chambre des mines du Mali a été déposé sur la table de l'Assemblée nationale.

Il a assuré que la vigilance des élus de la CMM ne sera jamais prise à défaut pour ce qui est relatif aux questions ou décisions qui engagent ce secteur.

Au cours de l'année 2018 qui s'achève, les représentations de la CMM des régions de Kayes, de Koulikoro, de Sikasso, de Ségou et de Mopti ont été toutes équipées en matériels informatiques à leur grande satisfaction, s'est réjoui M. Pona.

«L'année 2018 est l'année de l'environnement à la chambre des Mines du Mali. En effet, nombre de nos activités ont consisté à éveiller la conscience de nos ressortissants sur les dangers liés, par exemple, à l'usage du mercure et du cyanure, sur les placers et sur les risques encourus par nos cours d'eau, principalement le fleuve Niger du fait de l'exploitation anarchique par dragues», a révélé le président de la CMM.

Il est convaincu que conformément à ses missions d'organisation et de représentation des acteurs miniers au Mali, la CMM est résolument engagée dans une croisade contre l'usage du mercure et du cyanure par les orpailleurs.

Mali

Le débat sur les unités spéciales antiterroristes est relancé

Au Mali, l'attaque de la base de Dioura, dimanche 17 mars, dans le centre du Mali, relance le débat sur les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.