Afrique: Samuel Eto'o - "Nous devons gagner la Coupe du monde"

Dakar — L'attaquant camerounais, Samuel Eto'o, a appelé dimanche les footballeurs africains à croire en leurs moyens de remporter la Coupe du monde, une compétition largement à la portée des sélections du continent.

"Mon plus grand regret, c'est de n'avoir pas remporté la Coupe du monde. En 2002 comme en 2010 nous avions l'équipe pour le faire", a-t-il dit à Dakar au cours d'une conférence de presse, en prélude de la cérémonie Aitéo CAF Awards 2018 prévue mardi soir au CICAD.

Samuel Eto'o fait partie des anciens internationaux africains invités par la CAF pour jouer un match de gala ce lundi en hommage à Jules Bocandé, l'ancien capitaine des Lions décédé en mai 2012 en France.

"Des pays comme le Cameroun, le Sénégal, le Ghana et le Nigeria ont eu des générations qui auraient pu remporter la Coupe du monde, mais c'est dommage qu'ils n'y ont pas cru", a-t-il insisté, appelant à changer cet état de fait.

L'ancien défenseur des Bafana-Bafana, Mark Fish, vainqueur de la CAN 1996, a abondé dans le même sens, estimant que la génération ayant conquis l'Afrique aurait pu viser plus loin.

"Mais, nous nous sommes suffi de cette coupe d'Afrique", a regretté l'ancien défenseur central sud-africain qui a salué l'initiative de la CAF d'associer les Légendes à la célébration des Ballon d'or.

Les footballeurs africains qui animent les plus grands championnats du monde ne sont pas jugés à leur juste valeur, a pour sa part estimé Habib Bye, l'ancien capitaine de Marseille qui a joué quatre phases finales de CAN et une Coupe du monde avec le Sénégal.

"Samuel Eto'o aurait dû gagner la Coupe du monde", a-t-il dit, estimant que la place attribuée à Sadio Mané pour le Ballon d'or 2018 est injuste.

"En Afrique, il y a toujours eu du talent et je garderais toujours les merveilleux moments passés en équipe nationale du Sénégal", a-t-il par ailleurs ajouté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.