7 Janvier 2019

Mali: L'Italie met en place un projet d'insertion des migrants

Le gouvernement italien, à travers l'Agence italienne pour la coopération au développement (AICS) dont le siège est à Dakar (Sénégal), a décidé d'appuyer les acteurs du monde rural de la Région de Kayes dans le domaine de la transformation et de la conservation des produits agricoles pendant 20 mois.

Ce qui a justifié la mise en place du projet «Retour au Fleuve-Formation et information pour le développement agricole en faveur des jeunes résidents et migrants de retour dans la Région de Kayes-Mali (AID 1127 4)».

Ce projet est financé par l'AICS à hauteur de 425.700 euros, soit plus de 276 millions de FCFA. Ce montant englobe les contributions de l'ONG italienne «Gao Cooperazione internazionale» (4 500 €) et de l'ARKDR (18 000 €).

Le projet «Retour au Fleuve-Formation et information pour le développement agricole en faveur des jeunes résidents et migrants de retour dans la Région de Kayes-Mali » est destiné à des associations de la Région de Kayes, à savoir l'Union régionale des coopératives agricoles de Kayes (URCAK), l'ORDIC de Kolimbiné et l'Association Djiama Djigui basé à Marena. Les participants sont au nombre de 38, dont 15 venant des associations.

Le projet s'inscrit dans le cadre de l'initiative régionale d'urgence en Afrique de l'ouest de la coopération italienne pour le développement dans le but de renforcer la résilience et la protection des migrants et ceux de retour.

Cette activité vise à atténuer les causes de l'émigration à travers le renforcement des capacités des paysans et autres acteurs du monde rural dans les domaines de la production et de la transformation des produits agricoles.

Les initiateurs dudit projet souhaitent alléger les souffrances des populations à travers une campagne d'information sur l'importance de l'agriculture, un secteur prioritaire et pourvoyeur d'emplois.

«Il s'agit de la création d'un centre de documentation permanent sur l'agriculture qui sera doté d'une bibliothèque thématique qui contiendra des documents sur les problèmes agricoles de la région.

Il y aura également une bibliothèque en ligne au niveau de la Radio rurale de Kayes, siège de l'ACS et une bibliothèque traditionnelle d'au moins 200 volumes (livres) sur le greffage, l'énergie solaire, les techniques d'amélioration de la production, la gestion de laboratoires artisanaux pour la transformation agricole, la gestion de l'eau, parmi tant d'autres », a expliqué l'économiste Felice Spingola, directeur département Pays ACP.

Mali

Mystère et inquiétude après l'enlèvement d'un ex-espion slovaque à Bamako

Depuis exactement une semaine, on n'a plus de nouvelles d'un ancien officier des renseignements slovaques. Il a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.