2 Janvier 2019

Tunisie: La baisse des prix des voitures populaires ne dépassera pas 3 mille dinars, en raison de la dégringolade du dinar (Chambre des concessionnaires automobiles) [Upd 1]

Tunis — "La baisse des prix des voitures populaires en Tunisie, ne dépassera pas 3 mille dinars pour les véhicules dont le prix est de plus de 30 mille dinars. Cette baisse n'atteindra guère 5 mille dinars contrairement aux informations publiées, mercredi, par certains médias", a précisé mercredi, le vice-président de la Chambre des concessionnaires automobiles, Monem Bousarsar, dans une déclaration à l'agence TAP.

En dépit de l'entrée en vigueur de la décision de suppression de 16% des taxes appliquées sur les voitures populaires (impôt sur la consommation et TVA), dans le cadre de la loi de Finances 2019, les prix de vente des voitures ne vont connaître qu'une légère baisse, d'une moyenne de 1200 à 3000 dinars au maximum, en raison de la dégringolade du dinar, a développé le concessionnaire.

Il a expliqué que la décision de supprimer 16% des taxes sur les voitures populaires, ne sera pas d'un grand impact sur les prix de ces véhicules importées en devises. Pourtant "Nous ne sommes pas contre une baisse de 5000 dinars des prix des voitures populaires, parce que nous avons une marge bénéficiaire fixe, déterminée par le ministère, de l'ordre de mille dinars par voiture. Au contraire, ceci nous permettra de vendre plus de véhicules et d'augmenter les bénéfices des concessionnaires!".

Le 31 décembre 2018, le prix d'une voiture populaire en Tunisie, a atteint environ 25,490 mille dinars (1 dollar US=3 dinars), contre 22,210 mille dinars, le 16 juillet 2018, quand 1 dollar US valait 1,650 dinar.

Le directeur au ministère du Commerce, Fethi Beddour, a pour sa part, indiqué que l'annonce faite par son département, concernant une baisse allant jusqu'à 5 mille dinars des prix des voitures populaires (dont les prix varient actuellement, entre 22 mille dinars et 33 mille dinars), s'est basée sur le calcul de taux de change de dinar, pour le mois de décembre 2018 et début janvier 2019.

Et de préciser que "son département ne peut pas prévoir le taux de change du dinar par rapport aux devises étrangères pour les mois à venir", estimant qu'il s'agit là "des prérogatives de la Banque Centrale de Tunisie".

Il a aussi, fait savoir que le ministère veille à élargir la liste de bénéficiaires de ces voitures, en intégrant les personnes dont l'impôt sur le revenu ne dépasse pas 10 mille dinars, au lieu de 5 mille dinars, actuellement.

D'après lui, l'Assemblée de Représentants du Peuple (ARP) fixera, prochainement, une date pour tenir une séance plénière dédiée à ce projet de loi, après son amendement.

A noter que l'ARP avait reporté l'examen de ce projet de loi, en raison de la divergence des opinions sur la formulation de la loi, malgré un accord sur le principe, à savoir l'intégration des catégories qui paient un impôt sur le revenu annuel, ne dépassant pas 10 mille dinars.

Tunisie

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc primé à Tunis

Meilleure institution bancaire en matière d'inclusion financière numérique dans le monde arabe Plus »

Copyright © 2019 Tunis Afrique Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.