7 Janvier 2019

Sénégal: « Le Sentier Sinueux » ou le difficile parcours d'un jeune du Fuuta à l'Occident

Le « Sentier Sinueux » c’est le titre du roman que le citoyen mauritanien, originaire du Fuuta Torro, M. Ndiawar Kane a présenté le samedi 5 janvier 2019 à Dakar.

Un livre dans lequel l’auteur qui est un consultant indépendant retrace le parcours tumultueux de Demba, qui a vécu sa difficile rencontre avec l’Occident « conquérant », à travers une progression géographique, allant du village au pays des Blancs, en passant par la Grande Ville, imitant ainsi, après plus d’un demi-siècle, le héros de l’Aventure ambiguë.

Au cours de ce cheminement, poursuit l’auteur, Demba, dans une recherche effrénée de voie pour la liberté et la justice, n’a pas fait le choix de « La Voie », mais a continué à approfondir sa réflexion.

Selon lui, le principal personnage dans ce livre, opère un retour au village, selon la logique des « nomades ataviques que sont les Peulhs ».

Tout au début de son récit, l’auteur aborde une partie de la vie de Demba, troisième enfant d’une fratrie du pays Grand Fleuve, qui a tout d’abord fait l’expérience de ses relations avec ses frères ainés et puiné, mettant ainsi en lumière la hiérarchie que l’ordre de leur naissance confère aux enfants d’une famille élargie, dans ce vieux Fuuta Torro aux traditions établies.

Refusant de qualifier son livre d’autobiographie, l’auteur affirme avoir évoqué une partie de lui dans ce roman édité par l’Harmattan Sénégal.

Ce « clandestin de la République des lettres » précise que ce parcours du Fuutanké n’est pas linéaire car parchemin de différence entre frères dans la région Nord du Sénégal mais aussi son contact avec la politique.

Selon Alioune Tine, expert des Nations Unies, avec cette œuvre d’une qualité d’écriture très élevée, Ndiawar Kane contourne, par moment, les tabous de la sexualité pour sensibiliser sur des questions de société.

Dans cette même dynamique, l’ancien ministre de la culture du Sénégal, M. Amadou Tidiane Wone a déniché dans le livre, des messages subliminaux que seules les personnes au fait de l’histoire africaine, sont en mesure de décoder.

Il dit être particulièrement attiré par la partie dans laquelle l’auteur confronte nos différences avec l’occident, notamment  sur la manière de marcher, de décrire les conflits vécus… « Il a esquissé la manière dont les nœuds ont été dénoués », dira-t-il.

A l’en croire, l’auteur a un style d’«écriture caméra » qui te projette sur le réel.

Dans la même veine, le Pr Babacar Fall explique la teneur de ce roman par des évènements « douloureux » vécus par l’auteur dont la déportation  a très tôt affirmé ses capacités de leader.

Pour le Dr Ismaïla Ba, ce « livre dense » lui a permis de découvrir ses origines du Fuuta malgré ses 70 ans, et de comprendre la société Peulh.

L’ancien ministre de la communication du Sénégal, M. Abdou Aziz Sow, pour sa part, témoigne : « en lisant ce livre, je me retrouve dedans car j’ai eu la chance de suivre l’expérience académique, politique et professionnelle de l’auteur qui symbolise la simplicité, l’homme avenant ».

« Un époux exemplaire », y ajoute Mme Aminata Niane, ancienne Directrice générale de l’Agence de promotion des investissements et des grands travaux (Apix) et amie de Mme Kane.

A travers les multiples témoignages émis lors de cette matinée de dédicace, parents, amis, anciens collègues, camarades de promotion, intellectuels, entre autres, invitent M. Ndiawar Kane à continuer à écrire.

Sénégal

Coupe de la CAF - Le Jaraaf de Dakar plus proche que jamais de la phase des poules

Le Jaraaf de Dakar est à 90mn de la phase des poules de la Coupe de la CAF. Lors du match aller des 16es de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.