7 Janvier 2019

Congo-Brazzaville: Education - La fondation JED congratule les meilleurs élèves de l'année scolaire 2017-2018

La douzième édition du trophée « Le 1er des meilleurs », organisée le 5 janvier à Brazzaville, a couronné vingt-cinq élèves qui se sont distingués l'année dernière, notamment aux examens d'Etat (CEPE, BEPC, BET, baccalauréat général et technique), dans les écoles spéciales ainsi que dans les classes intermédiaires (6e, 5e 4e, seconde, première)

Au total, vingt-neuf trophées et médailles ont été décernés aux vingt-cinq récipiendaires dont certains ont reçu des chèques de la fondation MTN Congo. Au niveau de l'enseignement général, c'est le jeune Helder Précieux Mboungou du lycée interdépartemental de Ouesso, dans la Sangha, qui a obtenu une moyenne de 16,01 au baccalauréat général, avec la mention Très bien. Quant au Brevet d'études du premier cycle (BEPC), la palme d'or est revenue à Chrishna Cardie Bassoukissa du lycée d'excellence de Mbounda, dans le Niari, avec 17,72. S'agissant du Certificat d'études primaires élémentaires (CEPE), la meilleure performance a été réalisée par Amour Mikala Nzengui de l'école primaire d'Itsali B à Mfilou, Brazzaville, qui a engrangé 116 points sur 130, soit une moyenne de 8,92.

Dans la catégorie des écoles spéciales, la plus forte moyenne a été enregistrée au lycée d'excellence d'Oyo, dans la Cuvette, où un élève a raflé deux trophées grâce à sa moyenne de 18, 33 en classe de 6e. Le lycée d'excellence de Mbounda vient en deuxième position avec 18,08 de moyenne obtenue par Dolin Naomie Bongo, tout juste devant les écoles conventionnées catholiques (17,80) et l'Ecole militaire préparatoire général Leclerc (17). Après, suivent le lycée scientifique de Massengo (15, 69) ; l'Institut national des aveugles du Congo (15,16) ; l'Institut des jeunes sourds de Brazzaville (12,73).

Parmi les établissements scolaires ayant obtenu de meilleurs résultats dans les classes intermédiaires, il y a les lycées d'excellence d'Oyo (6e), de Mbounda (première) et du complexe Saint-Josué de Djambala en 5e. Outre ces catégories, la fondation JED a aussi récompensé les meilleurs élèves de chaque département du Congo.

Présentant les critères de cette édition, la présidente de la fondation JED (Jeunesse, éducation et développement), Esther Ayissou Gayama, a salué l'évolution du palmarès des jeunes filles. « Jusqu'à la neuvième édition, elles ne représentaient que plus ou moins 25% des lauréats. Les résultats ayant évolué, les filles se retrouvent à 44% dans l'ensemble des lauréats. Cette douzième édition consacre ainsi le plus grand nombre de filles », s'est-elle réjouie.

Promouvoir l'excellence par le travail scolaire

Evoquant des difficultés auxquelles elle fait face, la fondatrice de JED, qui n'entend pas baisser la garde, a rappelé que son action consistait à assurer une sorte d'appui aux pouvoirs publics. L'action dans laquelle sa fondation s'est engagée, a-t-elle rappelé, est porteuse d'espoir pour cette jeunesse qui est l'avenir de la nation congolaise. « La fondation JED a toujours estimé qu'il fallait à tout prix maintenir à notre jeunesse l'espoir de parvenir à une vie meilleure en s'élevant par le mérite, susciter en elle l'ardeur au travail, gage de succès dans la vie, et sanctionner les comportements les plus positifs par une reconnaissance dotée d'une juste récompense », a conclu Esther Ayissou Gayama.

Présidant la rencontre, le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, qui a primé en septembre dernier la plupart de ces lauréats, s'est félicité de l'initiative de la fondation JED. En effet, celle-ci consiste à appuyer de façon soutenue la politique du gouvernement visant à promouvoir l'excellence par le travail scolaire. « L'échantillon des lauréats qui nous est présenté ici révèle une chose certaine, indiscutable, à savoir que l'école congolaise fonctionne. Mais au-delà, il nous révèle que lorsqu'ils sont mis dans de bonnes conditions d'apprentissage et sélectionnés au moyen de critères rigoureux de travail, de discipline et de mérite, nos jeunes sont capables de grands exploits et font l'honneur de la République », a-t-il reconnu. Notons que cette cérémonie s'est déroulée au ministère des Affaires étrangères, en présence de quelques membres du gouvernement qui ont accepté de parrainer certains récipiendaires.

Congo-Brazzaville

Festival afropolitain nomade - Démarrage des activités de la sixième édition

L'événement qui se tient du 25 au 29 juin, à Abidjan, en Côte d'Ivoire, se veut un lieu de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.