8 Janvier 2019

Cameroun: Education de base, ARTs et Culture, Artisanat, Communication - Les nouveaux patrons aux commandes

Les nouveaux chefs de ces départements ministériels ont été installés dans leurs fonctions hier par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute

Leur dénominateur commun, ils conduisent ces départements ministériels pour la première fois. Leurs différences, certains sont des néophytes à ce niveau de la haute administration. Les ministres nommés par décret présidentiel le 4 janvier dernier ont été installés hier par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute. Un programme marathon qui a conduit le chef du gouvernement dans une dizaine de ministères.

Arrivé à 10h30 au ministère de l'Education de base, le PM a procédé à l'installation de Laurent Serge Etoundi Ngoa, qui remplace à ce poste Youssouf Adjidja Alim. Il en a fait de même avec la nouvelle secrétaire d'Etat à l'Education de base, Dr Asheri Kilo, qui succède à Benoît Ndong Soumhet. A chacun, le PM a redit ses félicitations, tout en exhortant ces promus à honorer la confiance placée en eux par le chef de l'Etat. Prescription similaire au moment de confier le ministère des Arts et de la Culture à Bidoung Mpkatt. Ce dernier a ainsi procédé à la signature et l'échange de parapheurs avec le ministre sortant, Narcisse Mouelle Kombi. Tout autre tableau au ministère des Petites et moyennes entreprises, de l'Economie sociale et de l'Artisanat (Minpmeesa). Là, c'est un véritable néophyte qui prenait fonction. Achille Bassilekin III y a été installé, en remplacement de Laurent Serge Etoundi Ngoa, destiné à un autre département ministériel.

Treizième halte du périple des installations pour le Premier ministre, le ministère de la Communication. René Emmanuel Sadi, nouveau maître des lieux, a officiellement pris fonction. Il succède ainsi à Issa Tchiroma Bakary qui migre pour l'Emploi et la Formation professionnelle. Après les 5 minutes de cérémonie protocolaire de passage du bâton de commandement, le nouveau Mincom a eu un premier échange avec ses collaborateurs. Saluant leur présence massive, il a rappelé la place et l'importance de ce ministère au sein du gouvernement. « Au ministère de la Communication, nous avons une responsabilité majeure dans la vie nationale. Il s'agit de travailler à la défense de l'administration et de la politique définie par le président de la République. Pour cela, il s'agit de donner plus de visibilité à cette politique, de mieux la faire connaître à la population. Notre mission n'est pas de verser dans la propagande, mais de convaincre nos compatriotes du bien-fondé de la politique définie par le chef de l'Etat », a indiqué René Emmanuel Sadi à ses collaborateurs.

Cameroun

Langues maternelles - Un patrimoine à préserver

En clôturant hier à Yaoundé les activités marquant la célébration de la 20e… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.