Sénégal: Nianing/Yaya Abdoul Kane - «L'état civil consacre le droit à l'existence juridique»

La commune de Malicounda étrenne son centre d'Etat civil secondaire sis dans la localité de Nianing. D'un coût de quatre-vingt-dix (90) millions de francs, le bâtiment administratif a été inauguré par Yaya Abdoul Kane, le ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l'Aménagement du territoire, en présence de Maguette Sène, le maire de la commune.

Ce centre constitue la réponse à une vieille doléance des habitants des onze villages de la commune de Malicounda éprouvant des difficultés, traversant Mbour après plusieurs kilomètres parcourus, pour aller se faire établir des pièces d'Etat civil.

Selon le ministre Yaya Abdoul Kane «l'acte d'Etat civil consacre le droit à l'existence juridique, à la reconnaissance sociale, à l'appartenance à la société. Il confère des droits à la protection, à l'éducation, à la nationalité, au vote et à l'éligibilité».

A l'en croire, le système national de l'Etat civil se veut un dispositif performant au service de l'Etat et des citoyens, par la fourniture de prestations administratives rapides, fiables et sécurisées.

Ainsi, a son avis, le centre d'Etat civil secondaire de Nianing recoupe l'esprit de l'Acte III de la Décentralisation, participant au renforcement des libertés locales et de la promotion des actions de proximité. Maguette Sène, le maire de Malicounda, a fait la genèse du centre d'Etat civil secondaire de Nianing.

Il a évoqué les méfaits et les désagréments que les enfants des onze localités polarisées ont subi notamment les scolarités compromises, des ajournements aux examens scolaires, faute de pièces d'Etat civil.

Il est revenu sur le processus de la mise en place du centre d'Etat civil secondaire de Nianing. Pour lui, tout est parti d'une demande adressée au ministre de tutelle d'alors, en l'occurrence Me Omar Youm, en octobre 2014.

La satisfaction de la doléance a vu l'érection du centre dans un local loué en janvier 2015. Ainsi, sous la direction de l'officier d'Etat civil du centre secondaire, du Tribunal d'instance de Mbour et du centre principal de l'Etat civil de Malicounda, de janvier 2015 à janvier 2019, un total de 3029 déclarations de naissance est enregistré.

Les certificats de résidence se chiffrent à 10.182 pour la même période citée alors que des jugements de naissance sont au nombre de 852.

Pour l'édile de la commune, les locaux abritant le centre d'Etat civil secondaire offrent plusieurs possibilités avec une salle de conférence et en face une esplanade pouvant accueillir des manifestations et cérémonies de toutes sortes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.