8 Janvier 2019

Sénégal: Inauguration des chantiers du TER, le 14 janvier - Les impactés de Dakar promettent des brassards rouges à Macky

Le collectif des impactés du Train Express Régional (TER) de Dakar interpelle le président de la République, Macky Sall, sur ce qu'il qualifie d'injustice par rapport à l'indemnisation des victimes des travaux du TER. Si rien n'est fait pour corriger cela, ils menacent de perturber l'inauguration des chantiers du TER, le 14 janvier prochain, par une mobilisation avec du rouge partout sur les rails.

Le collectif des impactés du Train Express Régional (TER) de Dakar a fait face à la presse hier, lundi 7 janvier, en face du site de maintenance de Colobane.

Ces impactés arborant des brassards rouges et foulards sur la tête pour les femmes, des pancartes à la main sur lesquelles il est inscrit: «Non à l'injustice», «Pas d'inauguration le 14», ou encore «Président, nous n'en pouvons plus», dénoncent ce qu'ils qualifient d'injustice dans l'application des mesures sociales en faveur des victimes du TER.

«Nous interpellons directement le président de la République sur le traitement du dossier concernant les impactés du TER», lance la coordonnatrice du collectif, Fatou Dione.

Et d'insister: «nous demandons au président s'il est au courant du deux poids deux mesures que l'APIX fait sur ce dossier. Aujourd'hui, c'est la conférence de presse.

Mais après, s'il n'y a pas de solution, le «14» (janvier, ndlr) ils feront l'inauguration mais aussi ils verront rouge sur le chemin de fer car nous allons tenir un sit-in de la Gendarmerie de Hann jusqu'à la grande gare.

Car, depuis notre rencontre de 2016, nous avons entendu que le directeur de l'APIX, Mountaga Sy, a tenu des réunions dans les autres départements et a réglé le problème des impactés depuis le mois de novembre», déclare la coordonnatrice.

Elle ajoutera: «ces jeunes que vous voyez étaient des élèves, ils ont arreté les études, faute de moyens, car leurs parents ne peuvent plus payer leurs études. On a rencontré le préfet (de Dakar, ndlr) et le gouverneur qui nous ont reçus».

Interrogé sur la somme d'argent reçue de la part des autorités, elle affirme: «il n'y a aucun impacté de Dakar à qui on a remis 3 millions; c'est la location de 6 mois qu'on a reçue. La Banque de développement a recensé 1500 impactés, alors que nous, nous sommes à 600 pour le moment.»

Quant à Abass Sagna, porte-parole des impactés du TER, il précise: «nous ne faisons pas de la politique et nous ne sommes pas contre ce projet. Nous sommes des citoyens sénégalais, nous n'allons rien casser.

L'Etat nous doit beaucoup de choses: la revalorisation de notre barème, la perte sur la valeur locative parce que le gouvernement nous avait dit que pour les gens qui avaient des maisons en location, ils vont multiplier par 6 le prix d'une chambre et le remettre au propriétaire.»

M. Sagna atteste que l'Etat avait promis de donner 1 million 500 mille francs à tous ceux qui ont reçu moins de 2 millions.

Sénégal

Bordeaux - Younousse Sankharé sur le départ ?

Sous contrat avec Bordeaux jusqu'en juin 2021, Younousse Sankharé n'a plus beaucoup joué depuis… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.