8 Janvier 2019

Sénégal: La position extérieure globale dans le rouge

En 2017, au Bénin, le compte financier affiche ainsi un passif net de 303.620,0 millions. S'agissant de la Position Extérieure Globale (PEG), elle dégage un passif financier net de 1.877.972,9 millions au 31 décembre 2017 contre 1.552.001,3 millions au 31 décembre 2016.

Les variations nettes induites par les autres changements d'actifs et de passifs se sont élevées à 23.898,7 millions, imputables essentiellement aux évolutions du taux de change entre le franc CFA et les principales devises étrangères, en particulier le dollar américain.

En 2017, les échanges extérieurs du Bénin se sont déroulés dans un contexte international en phase d'amélioration, marqué par une demande plus vigoureuse et un redressement des cours des matières premières.

Au plan interne, la dynamique économique s'est traduite par la réalisation d'un taux de croissance estimé à 5,8% contre 4,0% en 2016.

Le solde global de la balance des paiements s'est ressenti de cet environnement, en affichant un déficit de 118.287,1 millions1 en 2017 contre 168.012,8 millions, une année plus tôt.

Le déficit structurel de la balance des transactions courantes s'est accentué en ressortant à 539.779,3 millions en 2017, contre 479.648,3 millions l'année précédente.

Cette évolution s'explique par une hausse du déficit de la balance des biens, dont les effets ont été modérés par la diminution des déficits des services et du revenu primaire, couplée à la consolidation de l'excédent du compte de capital.

En effet, le déficit de la balance des biens s'est aggravé de 97.754,0 millions par rapport à 2016, en liaison avec une progression des importations de produits alimentaires.

La hausse des importations a nourri la réexportation non officielle vers le Nigeria, en dépit des mesures en vigueur dans ce pays interdisant l'entrée de produits réexportés à partir du Bénin.

En revanche, le déficit des services nets s'est légèrement résorbé de 39.263,6 millions par rapport à l'année précédente, en s'affichant à 145.368,6 millions.

Cette amélioration est à mettre en relation avec le recul des cours du pétrole sur les marchés internationaux.

En ce qui concerne le revenu primaire, son déficit s'est réduit de 3.942,3 millions pour se situer à 18.456,1 millions en 2017, malgré une hausse de 1.558,4 millions du déficit du revenu des investissements.

Sénégal

Le rôle incontournable du secteur privé vers l'émergence des pays africains

Le secteur privé africain est le premier support sur lequel les gouvernants africains doivent s’appuyer… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.