Sénégal: Présidentielle - Plus que sept candidats en lice

Macky Sall, Khalifa Sall, Karim Wade, Ousmane Sonko, El Hadj Issa Sall, Madicke Niang et Idrissa Seck : le prochain président du Sénégal est dans cette liste. Le premier tour de l'élection se tiendra le 24 février. Les sept candidats ont passé l'épreuve des parrainages, fournissant les signatures de plus de 53 000 électeurs au Conseil constitutionnel. Les « sages » doivent désormais valider les dossiers administratifs.

A l'étape des parrainages, trois candidats étaient admis au repêchage. Mardi 8 janvier 2019, le Conseil constitutionnel a accepté les parrainages de l'ancien Premier ministre Idrissa Seck, de l'ex-cadre du Parti démocratique sénégalais Madicke Niang, mais il a rejeté - il en fallait plus de 53 000, il lui en manque 543 - ceux du leader du Grand Parti, Malik Gakou. Ils ne sont donc plus que sept candidats en lice pour le poste suprême.

Etre uniquement sénégalais, être électeur, vérification du quitus fiscal, du casier judiciaire : les membres du Conseil constitutionnel attaquent la seconde étape de leur sélection, et vont devoir trancher sous la pression de la classe politique. Car de nombreux membres de la majorité estiment que les candidatures de Karim Wade et de Khalifa Sall, qui font face à des procédures judiciaires, doivent être rejetées. Au contraire, on estime dans les camps de ces deux figures importantes de l'opposition que rien ne peut bloquer, juridiquement, leurs candidatures.

Le Conseil constitutionnel doit diffuser une première liste d'ici la fin de semaine. Si certains sont recalés, ils pourront alors déposer leurs recours. La liste définitive des candidats à la présidentielle sera publiée au plus tard le 20 janvier, 35 jours avant le premier tour prévu le 24 février.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.