9 Janvier 2019

Algérie: BM - Un "assombrissement" des perspectives économiques mondiales pour 2019

Washington — La croissance économique mondiale devrait fléchir cette année pour passer d'un taux révisé à la baisse de 3 % en 2018 à 2,9 % en 2019, a indiqué mardi la BM, évoquant un "assombrissement" des perspectives économiques mondiales cette année.

Dans son rapport semestriel sur l'économie mondiale, publié mardi à Washington, l'institution de Bretton Woods attribue ce recul à l'affaiblissement du commerce et de l'investissement.

"Les échanges commerciaux internationaux et l'activité manufacturière mondiale faiblissent, les tensions commerciales restent vives et les marchés financiers exercent de fortes pressions sur certains grands pays émergents ", commente la BM dans ce rapport rendu public au lendemain de la démission annoncée de son président, Jim Yong Kim.

La BM constate une stagnation de la reprise dans les pays exportateurs de produits de base parallèlement au ralentissement de l'activité dans les pays importateurs de ce type de marchandises.

Divers facteurs sont susceptibles de freiner davantage l'activité économique, relève le Groupe de la Banque Mondiale qui cite en particulier la forte hausse des charges d'emprunt qui pourrait restreindre les entrées de capitaux dans les marchés émergents et économies en développement, l'augmentation de la dette publique et privée et l'intensification des tensions commerciales.

Face à l'assombrissement des perspectives économiques, la BM plaide pour des mesures d'urgence pour faciliter les échanges commerciaux et améliorer l'accès aux financements.

Ces mesures sont à même d'aider à traverser la période d'incertitude actuelle et donner un coup de fouet à la croissance, soutient la BM.

Selon les mêmes projections, la croissance devrait tomber à 2 % cette année dans les économies avancées. Aux Etats-Unis, la croissance devrait progresser de 2,5 % en 2019, alors qu'en zone euro elle devrait s'afficher autour de 1,6%Dans le même temps, le ralentissement de la demande extérieure, l'accroissement des charges d'emprunt et la persistance de l'incertitude en matière de politiques publiques devraient peser sur les perspectives des marchés émergents et des économies en développement.

Dans ce groupe de pays, la croissance économique devrait rester stable cette année, mais à un taux de 4,2 % plus faible que prévu. En Chine, la croissance devrait tomber à 6,2 % en 2019 en raison de la poursuite de rééquilibrages intérieurs et extérieurs.

La croissance dans la région Afrique du Nord et Moyen-Orient (Mena) devrait atteindre 1,9 % en 2019. Le groupe des pays membres du Conseil de coopération du Golfe qui devrait prendre un peu de vitesse cette année connaîtra une accélération de son taux de croissance de 2 % en 2018 à 2,6 % en 2019.

En Afrique subsaharienne, la croissance devrait s'accélérer pour atteindre 3,4 % en 2019, en supposant une diminution de l'incertitude pesant sur les politiques publiques, et une amélioration de l'investissement dans les grandes économies, note le rapport.

Algérie

Emigration clandestine - Quelque 200 affaires devant la justice en 2018

La justice a ouvert en 2018 près de 200 affaires relatives à l'émigration clandestine donnant lieu… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.