9 Janvier 2019

Cameroun: Le corps diplomatique appelle à un dialogue inclusif pour la résolution du problème anglophone.

C'est au cours de la cérémonie de présentation des vœux au président de la République par les membres du corps diplomatique accrédités auprès de la République du Cameroun.

Elle a eu lieu au palais de l'unité a réunie 74 personnalités de tous les pays des quatre coins du monde représentés au Cameroun. Par la voix du doyen du corps diplomatique, l'ambassadeur de la République Gabonaise Paul Patrick Biffot, il y a eu un tour d'horizon sur l'actualité ayant ponctué le monde au cours de l'année 2018, notamment au Cameroun.

Au cours de cette cérémonie institutionnelle, la communauté internationale par le voix du doyen du corps diplomatique s'est appesantit sur la montée des nationalismes et populismes qui menacent le monde avec singulièrement la crise dans les régions du nord ouest et du sud ouest depuis plus de deux ans et dont la forte capacité de nuisance et les affrontements violents ont déjà fait plusieurs victimes.

Pour l'ambassadeur Biffot, il faut que le couple « la force de l'expérience du chef de l'Etat » et « La force de l'expérience du peuple Camerounais » s'unissent dans un dialogue large, ouvert et inclusif dans la résolution de la crise anglophones qui a fait de nombreuses victimes chez les civils comme chez les militaires ainsi que de nombreux dégâts matériels. Pour faire face à cette catastrophe, l'ambassadeur a émis qui les acteurs humanitaires puissent accéder au théâtre des opérations dans le Nord-Ouest et le sud-ouest.

Cameroun

Crise anglophone - Un véhicule pick-up de la police explose sur une mine et tue 04 policiers

La tragédie a eu lieu ce samedi 15 juin 2019, dans la localité de Ottou, département de la Manyu… Plus »

Copyright © 2019 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.