Cote d'Ivoire: Emission d'un eurobond de plus d'un milliard de dollars

Le gouvernement ivoirien envisage d'émettre au moins un milliard de dollars d'eurobonds cette année, à en croire l'agence de presse américaine Bloomberg. C'est la quatrième opération d'emprunt sur les marchés internationaux.

L'objectif est de financer le déficit budgétaire de la Côte d'Ivoire. Dans le cadre de son budget 2019, un prêt d'au moins un milliard de dollars d'euro-obligations est envisagée. Il s'agit de combler en partie un déficit budgétaire évalué à 1 428,9 milliards de FCFA, soit 2,2 milliards d'euros.

Le gouvernement ivoirien a programmé plusieurs sorties, à la fois sur le marché financier local qu'à l'international. Les dépenses 2019 définies dans la Loi de finances s'établissent à 7 334 milliards de FCFA, soit 11,2 milliards d'euros. L'opération devrait s'effectuer cette année dans un contexte économique qui reste attractif, avec la reprise des cours du cacao. Avec une croissance attendue entre 7 et 8% jusqu'en 2020, la Côte d'Ivoire peut parier a priori sur l'intérêt des investisseurs.

Le pays a mobilisé entre sept cent cinquante millions de dollars et 1,7 milliard d'euros (en 2018) à des taux oscillant entre 5 et 6,7% avec des maturités allant de dix à trente ans. Mais ces emprunts destinés aux investissements publics risquent une fois encore de susciter une polémique, sous l'impulsion d'une opposition qui dénonce un risque de surendettement. Selon les chiffres officiels, la Côte d'Ivoire a un taux d'endettement d'un peu moins de 44% du produit intérieur brut (PIB), l'un des plus faibles de la zone Uémoa, où la norme est de 70% du PIB.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.