9 Janvier 2019

Cote d'Ivoire: Sidi Touré - "S'il ne se reproche rien, qu'il se rende chez le procureur"

Au terme du Conseil des ministres du mercredi 9 janvier 2019, le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré, a invité Jacques Ehouo, accusé de malversations à la mairie du Plateau, de se faire auditionner par le Procureur de la République, s'il n'a vraiment rien à se reprocher.

« Nous clamons tous qu'il faille que la justice aille jusqu'à son terme. Laissons la justice faire ses preuves dans cette affaire. Et je vous remmène à la déclaration du procureur de la République qui est assez clair à ce niveau.

Donc, si tant est que les uns et les autres n'ont rien à se reprocher, qu'ils se rendent disponibles auprès du Procureur de la République », a fait savoir le ministre Sidi Touré, porte-parole du gouvernement.

Il a expliqué que l'installation du conseil municipal du Plateau, dans l'état actuel des choses, constituerait un frein à l'expression de la justice.

« Dans le cas du Plateau, installer le Conseil municipal dans un tel contexte, mettrait ce Conseil dans une situation qui pourrait freiner l'exécution de la mission judiciaire.

C'est ce qu'il faut parvenir à canaliser. C'est pourquoi l'autorité a actionné la délégation spéciale. Elle est de courte durée, en plus.

C'est juste le temps que la justice fasse son travail. Après, les uns et les autres pourront acter pour les positions auxquelles ils ont droit », a-t-il fait savoir.

Il a conclu qu'à l'heure actuelle, Jacques Ehouo n'est pas encore le maire du Plateau : « Il reste un Conseiller municipal comme tout autre ».

Cote d'Ivoire

JFAC/Séka Kéka - "L'Afrique a besoin d'apprendre de ses succès et échecs"

Le ministre de l'Environnement et du Développement durable a présidé, hier, la… Plus »

Copyright © 2019 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.