Ile Maurice: Accusé de viol marital - «Je présente des excuses à ma femme... »

Il est accusé d'avoir giflé sa femme. La sentence de ce sexagénaire sera prononcée le 18 février prochain. Dans sa plaidoirie ce mercredi 9 janvier, l'avocat de la défense a demandé au magistrat Sacheen Boodhoo à ce son client soit infligé une amende au lieu d'une peine d'emprisonnement.

L'histoire remonte au 22 août 2014. L'accusé, un gardien âgé de 62 ans, s'était disputé avec sa femme. Dans sa plainte, cette dernière avait précisé que son mari l'avait violé. «Il m'a fait subir des sévices sexuels» avait-elle dit à la police. Cependant, devant la Cour, la victime avait indiqué qu'elle ne souhaitait plus aller de l'avant avec cette affaire car elle s'est réconciliée avec son mari. La poursuite avait alors fait savoir qu'elle n'avait aucune objection à ce que les charges formelles de viol marital et sévices soient rayées.

Appelé à la barre, l'accusé a présenté ses excuses à sa femme et a promis de ne pas recommencer. Taij Dabycharun, l'avocat de l'accusé, a fait savoir que son client est un patient cardiaque et a demandé à ce qu'une amende lui soit imposée au lieu d'une peine d'emprisonnement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.