Cote d'Ivoire: Requête en non-lieu à la CPI - Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé bientôt fixés

Laurent Gbagbo et Blé Goudé

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé seront fixés mardi prochain sur la requête de non-lieu formulée en octobre 2018. La chambre préliminaire de la Cour pénale internationale convoque une audience afin de rendre son délibéré.

Pour rappel, l'ex-président ivoirien et l'ex-leader des Jeunes patriotes sont poursuivis pour crimes contre l'humanité dans le cadre des violences post-électorales de 2010-2011.

Deux sujets seront à l'ordre du jour, mardi prochain : la remise en liberté provisoire ou non des deux prévenus. Et la décision concernant un jugement d'acquittement « portant sur toutes les charges », selon un communiqué de la CPI.

Deux décisions décisives pour ce procès qui a débuté le 28 janvier 2016.

Il y a un an, l'accusation a bouclé la présentation de son dossier à charge, avec notamment la présentation de 82 témoins à la barre.

Puis les trois juges ont demandé au bureau du procureur de produire un mémoire afin de repréciser sa thèse. A l'issue de ces échanges, la chambre de première instance a autorisé la défense à plaider l'acquittement, avant la présentation de ses témoins.

En octobre 2018, lors des plaidoiries sur la demande de non-lieu, la défense a longuement insisté sur les failles du dossier de l'accusation, pointant du doigt, des preuves selon elle, « peu fiables » et souvent basées sur « des ouï-dire ».

De son côté, le procureur a maintenu sa thèse : celle de violences systématiques, commises par un cercle restreint autour de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.