Centrafrique: Début des pourparlers gouvernement-groupes armés le 24 janvier à Khartoum

Le chef des opérations de paix de l'ONU, Jean-Pierre Lacroix (au centre), s'adresse aux journalistes lors d'un point de presse à Bangui, en République centrafricaine, aux côtés du Président de la RCA, Faustin Archange Touadéra.

Après près de trois ans de tractations, le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a annoncé mercredi que le dialogue entre le gouvernement et les bandes armées se tiendrait le 24 janvier au Soudan.

Sous l'égide de l'Union africaine, il y aura autour de la table des représentants du gouvernement centrafricain et bien sûr des représentants des groupes armés.

La décision a été prise après une rencontre entre le président centrafricain, la délégation de haut niveau de l'ONU, l'Union africaine et les pays de la région, en visite de trois jours dans le pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.