10 Janvier 2019

Angola: L'opération « transparence» élargie dans tout le pays

Luanda — L'opération « transparence » qui vise à lutter contre l'exploitation non autorisée des diamants et l'immigration illégale entrera dans sa troisième phase et atteindra les provinces de Huambo, Huíla, Cuanza Norte, Cunene, Benguela et Cabinda.

Les territoires de ces cinq provinces n'ont pas connu l'opération transparence qui a débuté le 25 septembre dans les régions de Malanje, Lunda Norte, Lunda Sul, Moxico, Bié et Zaire. En octobre de la même année, elle a touchée les provinces de Luanda, Bengo, Moxico et Zaire.

A cause de la proximité avec la République Démocratique du Congo (RDC) qui se trouve en période électorale, la province de Cabinda sera pour un moment hors le processus, a informé mercredi à Luanda, le porte-parole de l'opération, António José Bernardo.

"Cette troisième étape va concerner également l'espace maritime angolais", a-t-il.

La décision a été prise après la réunion de la Commission d'appui au Conseil de Sécurité Nationale pour la lutte contre l'immigration illégale et le trafic illicite de diamants, qui a analysé le rapport sur l'implémentation de l'opération transparence sous l'orientation du ministre d'Etat et Chef de la maison de sécurité du Président de la République, Pedro Sebastião.

Après avoir dépassé les « problèmes techniques », il a fait savoir que dans les 11 provinces où se déroulent l'opération, le processus sera intensifié visant sa consolidation.

António Bernardo a éclairci que la destinée des moyens saisis parmi lesquels, 121.867 pierres de diamants à évaluer, et 34 millions 535 mille et 38 carats de diamants sera décidée par la justice.

Angola

«Another day of life» - Un film d'animation sur la guerre civile en Angola

Premier long métrage d'animation projeté hors compétition au dernier festival de Cannes, «… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.